Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Covid-19 : Après la France, Amazon confronté à des grèves dans des entrepôts en Allemagne

Des mouvements sociaux ont démarré ce lundi 29 juin en Allemagne sur six sites de distribution. Le géant américain est encore pointé du doigt car 30 à 40 employés auraient été infectés outre-Rhin par le coronavirus.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Covid-19 : Après la France, Amazon confronté à des grèves dans des entrepôts en Allemagne
Covid-19 : Après la France, Amazon confronté à des grèves dans des entrepôts en Allemagne © Amazon

L’information aura certainement de l’écho en France. En Allemagne, six centres de distribution Amazon sont depuis ce lundi 29 juin confrontés à des mouvements de grève. Une contestation née après des contrôles positifs d’employés au Covid-19, selon une dépêche Reuters publiée le 28 juin. Selon l’agence, qui cite un porte-parole du syndicat Verdi, ce sont 30 à 40 employés qui auraient été infectés. La grève doit durer au moins 48 heures.

Les collaborateurs dénoncent "un manque de transparence" de la part du géant américain. Sur les sites concernés – Leipzig, Bad Hersfeld, Rheinberg, Werne et Coblence – la sécurité aurait été reléguée au second plan derrière les préoccupations économiques, selon les organisations syndicales.

4 milliards de dollars pour protéger les employés
En Allemagne, Amazon est confronté depuis 2013 à la grogne des syndicats de travailleurs, qui réclament une augmentation des salaires et une amélioration des conditions de travail sur les sites logistiques. Le marché allemand est le deuxième marché pour Amazon après les Etats-Unis, rappelle Reuters.

Face à la grogne mondiale, Amazon avait annoncé investir 4 milliards de dollars pour protéger ses collaborateurs et clients contre le risque d'infections COVID-19. Aux Etats-Unis, les cas de Covid-19 chez le personnel travaillant dans les entrepôts n’ont cessé de se multiplier, même si aucun chiffre précis n’est aujourd’hui connu. La firme de Seattle a annoncé installer des caméras thermiques à l'entrée de ses entrepôts afin de détecter les salariés ayant de la fièvre. Parmi les derniers dispositifs mis en place, un nouveau système permettant aux employés en entrepôt et en bureau de vérifier facilement et en temps réel s'ils respectent les mesures de distanciation physique. Baptisé "Distance Assistant", il sera déployé dans les semaines à venir.

Un conflit quasi politique en France
Mais c’est en France que le Covid-19 a eu des conséquences inédites pour l’e-marchand américain. La pandémie a entraîné un véritable bras de fer entre la firme de Seattle et les syndicats CGT, CFDT et SUD. Ce conflit a pris une dimension judiciaire après une ordonnance enjoignant Amazon France de limiter ses livraisons aux seuls produits essentiels (alimentaires, médicaux, d'hygiène...), le temps d'évaluer avec les représentants du personnel les risques liés au Covid-19 dans ses entrepôts. Une mesure, confirmée par la Cour d'Appel mais jugée inapplicable par Amazon qui avait préféré fermer ses entrepôts français et annoncé un pourvoi en cassation, avant d’y renoncer. Pendant ces semaines de conflit, la société dirigée par Jeff Bezos avait continuer à honorer les commandes, qui étaient traitées par les autres sites européens.

Entre-temps, la plate-forme e-commerce avait fait une demande de chômage partiel auprès des autorités françaises. Une demande refusée, donnant au conflit une dimension quasi politique, avant qu’un accord ne soit trouvé entre l’entreprise et les organisations syndicales. Et, dans la foulée, une réouverture progressive des entrepôts français

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media