Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Covid-19 : Au Royaume-Uni, pas de système Google/Apple pour suivre la population britannique

Vu ailleurs Le Royaume-Uni a écarté le modèle de traçage proposé par Apple et Google, rejoignant la France dans le choix d'une approche centralisée.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Covid-19 : Au Royaume-Uni, pas de système Google/Apple pour suivre la population britannique
Covid-19 : Au Royaume-Uni, pas de système Google/Apple pour suivre la population britannique © Priscilla Du Preez-Unsplash

Comme en France, il n’y aura vraisemblablement pas d’application à la sauce californienne pour identifier et suivre les personnes atteintes du Covid-19 au Royaume-Uni. Selon BBC News, le NHSX – l’entité en charge des problématiques liées à la technologie du National Health Service – a indiqué préférer un système de traçage national plutôt que de recourir à la solution codéveloppée par Google et Apple, annoncé le 10 avril dernier.

Une décision qui favorise donc une base de données centrale et contrôlée par le gouvernement britannique, mais qui fait polémique outre-Manche en raison de doutes sur la confidentialité et l’efficacité de ce type de système centralisant la gestion des données.

L'approche centralisée, minoritaire en Europe

Le débat est vif en Europe entre les partisans d’une approche centralisée et ceux militant pour le décentralisé. Ces derniers assurent que ne pas centraliser les données offre davantage de garanties quant à leur sécurisation. Celles-ci sont traitées et stockées dans leur grande majorité sur les smartphones des utilisateurs et pas regroupées dans un datacenter. Une base de données unique présente un risque accru de fuite de l'ensemble des données.

Si Apple et Google ont également annoncé des mises à jour de leur système de pistage afin d'en renforcer la confidentialité, leurs efforts ne semblent donc avoir convaincu ni la France ni le Royaume-Uni. Mais ces deux pays défendent désormais une position quasiment marginale au sein du Vieux Continent. L'Allemagne, qui jusqu’ici penchait elle aussi pour un système fait-maison, a annoncé le 26 avril qu'elle va se tourner vers un modèle proche de celui proposé par les géants de la tech.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.