Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Covid-19 : BlaBlaCar suspend son offre BlaBlaBus jusqu'au printemps 2021

En raison de la pandémie de Covid-19, BlaBlaCar annonce suspendre son offre de bus jusqu'au printemps 2021. L'entreprise, dont l'offre de covoiturage reste accessible, souhaite néanmoins poursuivre la stratégie d'expansion de BlaBlaBus en Europe lors de la reprise.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Covid-19 : BlaBlaCar suspend son offre BlaBlaBus jusqu'au printemps 2021
Covid-19 : BlaBlaCar suspend son offre BlaBlaBus jusqu'au printemps 2021 © Blablacar

BlaBlaCar a annoncé mercredi 18 novembre 2020 suspendre ses lignes de bus, commercialisées sous le nom de BlaBlaBus, jusqu'au printemps 2021. Si le spécialiste français du covoiturage avait bénéficié des grèves à la SNCF pour déployer ce service au printemps 2018, la pandémie de Covid-19 le contraint aujourd'hui à le suspendre.

L'offre de covoiturage toujours accessible
L'offre de BlaBlaBus est déjà suspendue depuis le 1er novembre. Un coup dur pour BlaBlaCar qui assure vouloir poursuivre dans sa stratégie d'expansion en Europe lors de la reprise ce service. "L’ambition reste plus que jamais l’expansion du réseau BlaBlaBus afin de continuer à renforcer notre offre multimodale", assure Nicolas Brusson, cofondateur et directeur général de BlaBlaCar, dans un communiqué. Plus de 400 destinations en Europe sont proposées.

Le service originel de covoiturage reste accessible. "Cet hiver, nous concentrerons nos efforts sur le covoiturage, mode de transport plébiscité par les passagers dans cette crise sanitaire car il minimise le nombre de personnes avec qui l’on entre en contact", commente Nicolas Brusson.

Une reprise liée aux conditions de déplacement autorisées pour les fêtes
L'entreprise française propose deux offres de covoiturage : une offre longue distance et une offre courte-distance baptisée BlaBlaLines qui a été mise en place pour les trajets domicile-travail. Cette dernière est visible sur Google Maps depuis le début du mois de novembre. Concrètement, les utilisateurs qui recherchent un itinéraire se voient proposer des trajets de covoiturage dans l'onglet "transport en commun".

Si ce service de covoiturage reste accessible, les réservations sont moindres puisque les mesures de confinement adoptées en France et dans d'autres pays européens obligent les citoyens à limiter leurs déplacements. Toutefois, BlaBlaCar reste confiant et pense que son activité reprendra très rapidement après le confinement. L'été dernier, la demande de covoiturage a par exemple dépassé celle de l'année passée. Mais impossible de se prononcer sur la reprise à venir tant que l'on ne sait pas dans quelle mesure les Français pourront à nouveau se déplacer pour les fêtes d'année.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media