Covid-19 : Carrefour s’allie à Uber Eats pour assurer certaines livraisons de courses à domicile

Confronté à une forte hausse des commandes e-commerce, Carrefour a annoncé ce 1er avril qu'il va recourir aux chauffeurs Uber Eats afin de muscler son service de livraison de courses à domicile.

Partager
Covid-19 : Carrefour s’allie à Uber Eats pour assurer certaines livraisons de courses à domicile

Carrefour cherche des solutions. Le distributeur annonce le début d’un partenariat avec et Uber Eats ce 1er avril. Le service de livraison d'Uber prendra en charge, à compter du 6 avril, une partie des livraisons à domicile passées depuis son application.

Ce service, disponible au départ d’une quinzaine de magasins Carrefour à Paris et en région parisienne, sera ensuite déployé à l’échelle nationale. Présent en France depuis 4 ans, Uber Eats est disponible dans environ 190 agglomérations françaises. Un rapprochement qui "s’inscrit également sur le long terme avec l’ambition de l’étendre à d’autres zones géographiques communes aux deux partenaires", précise Carrefour.

Livraison en 30 minutes

L’utilisateur passe directement sa commande sur l’application Uber ou le site Uber Eats (une option par téléphone est également disponible). Après avoir choisi un magasin Carrefour préparateur, puis les produits de son choix, il peut se faire livrer en moyenne en 30 minutes et à son domicile par un livreur et sélectionner l’option "A laisser devant la porte".

L’application permet également d’ajouter des instructions de livraison. Le client a accès à une offre de "courses alimentaires du quotidien ou produits d’hygiène et d’entretien", indique le communiqué, qui ne précise pas le nombre de références éligibles, ni si le nombre de produits est limité. Les frais de livraison sur les commandes Carrefour pour le mois d’avril seront pris en charge par Uber Eats.

Une reprise de l'activité pour les chauffeurs Uber

"Face à la crise, nous avons le devoir d’imaginer des solutions nouvelles et le digital nous ouvre collectivement beaucoup de possibilités", explique Amélie Oudéa-Castéra, directrice exécutive e-commerce, data et transformation digitale de Carrefour. Carrefour doit en effet faire face, comme ses concurrents, à une explosion des commandes en ligne et ce dans un contexte de tensions sociales liées aux inquiétudes de son personnel face au Covid-19. L'allié de Google déclare par ailleurs qu'il planche sur "d'autres actions".

Pour Uber Eats, ce partenariat est un signe de reprise partielle de l’activité. La fermeture des restaurants avait entraîné une chute des courses réalisées par ses livreurs.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS