Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Covid-19 et supply chain : Les nouvelles technologies pour accélérer les décisions de sortie de crise

Tribune La pandémie a révélé à bien des égards la fragilité des stratégies d'approvisionnement qu'avaient mis en place les industriels occidentaux. Alors que se pose la question de la continuité de l'activité dans ce "new normal", Olivier Bonneau, associé du cabinet de conseil Deloitte, se penche sur la façon dont les nouvelles technologies peuvent aider les entreprises à effectuer cette transformation.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Covid-19 et supply chain : Les nouvelles technologies pour accélérer les décisions de sortie de crise
Covid-19 et supply chain : Les nouvelles technologies pour accélérer les décisions de sortie de crise

La crise mondiale sans précédent liée à la pandémie de Covid-19 a révélé la fragilité des modèles Supply Chain de la plupart des acteurs des secteurs privé ou public. Focalisés depuis des années sur l’optimisation des coûts opérationnels et des stocks de matières et produits finis, la plupart des industriels ont également développé des modèles d’approvisionnement dans lesquels le sourcing a été centralisé sur quelques fournisseurs sans intégrer tous les risques liés à des crises majeures comme des pandémies ou autres événements mondiaux.

Toutes les sociétés n’ont pas été impactées par la crise Covid-19 pré-confinement avec la même intensité : la maturité de leurs Supply Chain respectives a été clé dans leur capacité à appréhender l’impact sur leurs opérations industrielles et de ce fait, leur capacité à servir leurs clients avec un taux de service relativement peu dégradé.

S’il n’existe pas de stratégie établie pour la gestion de crise d’une telle ampleur, les entreprises doivent désormais travailler en trois temps : réaction, reprise, transformation. Et c’est le dernier point qui nous intéressera ici car la crise actuelle démontre l’importance, voire la nécessité, de revoir les modèles opérationnels Supply Chain sur l’intégralité de la chaine logistique.

Car les entreprises, privées et publiques, devront revoir leurs modèles Supply Chain tant sur la gestion des flux physiques que sur la gouvernance qui devra désormais être globale et inclusive des partenaires externes. Et les nouvelles technologies seront nécessaires pour optimiser des modèles aux paramètres multiples et interdépendants.

En effet, les nouvelles technologies facilitent la prise de décision par la simulation de scénarios multiples dont les impacts sont opérationnels, financiers mais également liés au développement durable, aux risques ou à tout autre indicateur de performance choisi par l’entreprise. Intelligence artificielle (IA), robotique ou cloud donc autant d’outils précieux pour permettre le partage et le traitement de l’information entre les différents départements des entreprises et leurs écosystèmes externes en temps quasi réel.

L’intelligence artificielle est sans doute le levier le plus intéressant pour accélérer la transformation des Supply Chain. Les analyses du sourcing et de leurs réseaux d’approvisionnement via l’IA permettent une prise de décision accélérée. En analysant les flux physiques et la demande associée, l’intelligence artificielle permet également d’optimiser les capacités de production, de transport, les stocks ainsi que la trésorerie en intégrant la gestion des risques. S’agissant des analyses des interdépendances des canaux de distribution, ces dernières sont réalisées plus efficacement et plus rapidement quand l’IA est intégrée au process. Enfin, l’intelligence artificielle est un outil efficace pour déterminer et estimer rapidement les scénarios de simulation les plus complexes au sein des Tours de Contrôle qui deviennent nécessaires à toutes les Supply Chain.

Mais d’autres outils sont à la disposition des entreprises pour transformer leur Supply Chain. En ce qui concerne l’automatisation de certaines tâches, la robotique et la cobotique sont deux outils à intégrer pour à la fois optimiser les opérations et repositionner l’humain sur les activités à forte valeur ajoutée, comme par exemple l’anticipation des risques et leur couverture. Pour contrôler en temps réel les outils industriels et suivre les unités de transport et donc les stocks de matières ou produits, l’apport de la 5G au cloud ou à l’IoT déjà utilisés les rend d’avantage critiques. Enfin, l’impression 3D permettra aux entreprises qui le souhaitent de développer de nouvelles capacités de production mobiles pour se rapprocher du consommateur final et ainsi pallier de possibles problématiques de transport.

La crise COVID-19 a révélé les nombreuses limites des Supply Chain actuelles : interdépendance, fragilité, gestion en flux tendu, ruptures de chaînes. Ces organisations actuelles ne pourront évoluer sans l’apport des nouvelles technologies. Les concepts de Tour de Contrôle, collaboration fournisseurs, co-traitants, sous-traitants et digital Supply Chain sont plus que jamais nécessaires pour gérer la crise COVID-19 sur les 18-24 prochains mois, mais également et surtout, pour asseoir une croissance profitable dans l’après pandémie. L’Intelligence Artificielle, le machine learning, le deep learning, la cobotique et l’IoT permettront à l’humain de se focaliser sur les activités à forte valeur ajoutée dont l’anticipation des risques et leur gestion : c’est le concept d’humain augmenté.

La technologie existe déjà mais sans redéfinition des modèles organisationnels, le levier qu’elle représente reste limité. L’enjeu pour les entreprises est désormais de repenser leurs stratégies industrielles, leurs modèles opérationnels, leurs organisations et gouvernances, sans oublier de former leurs employés à ces nouveaux modèles et à ces nouvelles technologies.

Olivier Bonneau, associé Deloitte

 

Les avis d'experts sont publiés sous l'entière responsabilité de leurs auteurs et n'engagent en rien la rédaction de L'Usine Digitale.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media