Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

GoPro va licencier 200 employés et délaisser les magasins pour se recentrer sur la vente directe en ligne

GoPro va licencier 200 employés, soit 20% environ de sa masse salariale, en pleine pandémie de Covid-19. Le constructeur américain de caméras d’action, très fragilisé depuis plusieurs années, veut délaisser son réseau de distributeurs pour se recentrer sur la vente directe en ligne. Un changement de stratégie qui s’accompagnera d’économies.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

GoPro va licencier 200 employés et délaisser les magasins pour se recentrer sur la vente directe en ligne
GoPro va licencier 200 employés et délaisser les magasins pour se recentrer sur la vente directe en ligne © GoPro

GoPro a annoncé mercredi 15 avril 2020 son intention de réduire ses effectifs de 20%, en pleine pandémie de Covid-19. Le constructeur américain de caméras d'action est en position délicate depuis quelques années, ayant initialement surestimé le marché pour ses produits. Alors que la demande n’a jamais été à la hauteur de ses espérances, GoPro se voit contraint de remercier 200 de ses employés… tout juste deux ans après une première vague de 250 licenciements.

SE RECENTRER SUR LA VENTE DIRECTE

Pour pallier les difficultés posées par la vente en boutiques, l’entreprise américaine entend se restructurer pour mettre l’accent sur la vente en ligne. "Le réseau de distribution de GoPro a fait les frais de la pandémie de Covid-19. Cela va nous conduire à nous recentrer sur la vente directe courant 2020, a ainsi écrit dans un communiqué Nicholas Woodman, fondateur et directeur général de l’entreprise. Le fait que cette situation nous force à nous séparer de membres talentueux de notre équipe nous détruit. Nous leur serons à jamais reconnaissants."

Selon GoPro, les ventes réalisées par le biais de son site web représentent pas moins de 20% de son chiffre d’affaires en Europe et aux Etats-Unis. Un chiffre qui devrait augmenter début 2020 du fait du confinement de la population et de la fermeture temporaire des commerces non-essentiels. Le constructeur américain entend donc capitaliser sur cette dynamique pour reprendre le chemin de la croissance. Il estime que "la vente directe est plus en phase avec le climat économique actuel, plus favorable à [son] prix de vente moyen et à [sa] marge brute". De quoi lui donner une bouffée d’air, une fois combiné à une baisse générale des dépenses opérationnelles.

L’entreprise cherchera, en effet, à réaliser des coupes budgétaires sur des postes de dépense secondaires – tels que ses loyers – pour éviter une nouvelle vague de licenciements. Au total, elle devrait s’astreindre à des économies pharamineuses à hauteur de 100 millions de dollars en 2020 et 250 millions de dollars en 2021. Nicholas Woodman a déjà indiqué avoir "renoncé" à son salaire pour le reste de l’année. Pour rappel, la forte concurrence de sociétés chinoises vient exacerber les difficultés. Ce nouveau coup dur intervient pourtant peu après que GoPro a annoncé de meilleurs résultats en 2019 par rapport aux années précédentes. Un an plus tôt, la société avait décidé de faire une croix sur la construction de drones, jugée trop peu rentable.

GoPro, qui table désormais sur la vente de 700 000 caméras pour un chiffre d'affaires de 119 millions de dollars au premier trimestre 2020, affirme ne pas bouleverser son calendrier. La société confirme la sortie prochaine de nouveautés produits, telles qu'un renouvellement de la série Hero8. L'offre de logiciels et services sera également enrichie dans le courant de l'année.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media