Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Covid-19 : Grâce à une mobilisation massive, Folding@Home passe le cap de l'exaflop

Impliqué depuis 15 jours dans la recherche contre le coronavirus SARS-CoV-2, le projet de recherche médicale Folding@Home ne cesse de gagner des utilisateurs. Rejoint par des centaines de milliers de participants, le programme vient de franchir la barrière de l'exaflop. De quoi accélérer l’identification de nouvelles pistes pour vaincre la maladie.
mis à jour le 26 mars 2020 à 09H50
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Grâce à une mobilisation massive, Folding@Home passe le cap de l'exaflop
Covid-19 : Grâce à une mobilisation massive, Folding@Home passe le cap de l'exaflop © CEA

[Mise à jour 26/03/2020] Grâce à la mobilisation massive du public, le projet Folding@Home a annoncé sur Twitter le 25 mars avoir franchi la barrière de l'exaflop, soit un milliard de milliards d'opérations en virgule flottante par seconde... ce qui rend le programme 10 fois plus rapide que Summit, le supercalculateur le plus rapide au monde à l’heure actuelle.

 

 

[Article original] Le projet Folding@Home a vu un afflux massif de nouveaux utilisateurs depuis l’annonce de sa participation à la lutte contre la pandémie de Covid-19. Greg Bowman, son directeur, recense plus de 400 000 nouveaux membres ces 15 derniers jours, soit un nombre de participants multiplié par 10.

Selon le site américain Toms’ Guide, ce projet informatique piloté par des chercheurs de Stanford dispose désormais d’une puissance de calcul massive de 470 pétaflops, soit deux fois plus que Summit. Elle est même supérieure à la puissance des sept meilleurs superordinateurs du monde réunis.

 

 

Créé dans les années 2000 et historiquement soutenu par Google, Folding@Home repose sur la puissance de calcul non-utilisée des ordinateurs personnels d’utilisateurs volontaires. Le logiciel est disponible pour Windows, macOS et Linux. En cumulant la puissance de milliers d'ordinateurs, le projet permet d'accélérer les calculs liés à la recherche sur le repliement des protéines, qui sont très complexes.

Les supercalculateurs appelés à la rescousse par la Maison-Blanche

La participation du monde du calcul intensif dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 s’est accélérée avec l’annonce du gouvernement américain, dimanche 22 mars, de la création du "Covid-19 High Performance Computing Consortium". Il est mené par IBM et réunit des acteurs comme le DOE (United States Department of Energy), plusieurs laboratoires nationaux de recherche des Etats-Unis, la Nasa, Microsoft, HP, Google ou encore Amazon.

 

 

Ce consortium rassemble seize supercalculateurs présents aux Etats-Unis, qui affichent une puissance cumulée de 330 pétaflops, soit l’équivalent de 330 millions de milliards d'opérations à la seconde. A titre d’exemple, le supercalculateur Summit a déjà identifié 77 molécules qui pourraient être pertinentes dans la lutte contre le virus.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media