Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Covid-19 : HP se mobilise pour combler la pénurie de matériel médical grâce à l'impression 3D

HP mobilise ses équipes et ses partenaires pour imprimer en 3D du matériel médical afin de pallier la pénurie. Plus de 1000 pièces ont d'ores et déjà été livrées dans des hôpitaux submergés par les cas de Covid-19. L'entreprise américaine met également à disposition des maquettes CAO.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Covid-19 : HP se mobilise pour combler la pénurie de matériel médical grâce à l'impression 3D
Covid-19 : HP se mobilise pour combler la pénurie de matériel médical grâce à l'impression 3D © HP

L'entreprise américaine HP annonce le 25 mars 2020 la mobilisation de ses équipes et de ses partenaires pour combler la pénurie de matériel médical grâce à l'impression 3D. Plus de 1000 pièces imprimées en 3D ont d'ores et déjà été livrées dans des hôpitaux submergés par les cas de Covid-19. Au-delà de la conception, l'objectif est de permettre à chacun de pouvoir reproduire ces objets. HP met donc gratuitement à disposition les maquettes CAO.

Poignées de porte, valves, FFP3…

Les premières applications en cours de validation et de production sont les poignées de porte "mains-libres", les ajusteurs de masques et les visières de protection. D'autres objets sont en phase de tests et devraient bientôt entrer en production, comme des valves respiratoires et des masques de protection FFP3.

La difficulté dans l'impression 3D des masques médicaux est de garantir leur étanchéité, indispensable pour éviter une contamination entre les soignants et les patients. Contacté par L'Usine Digitale, HP explique que sa technologie "Multi Jet Fusion" permet justement de garantir "l'étanchéité complète des pièces plastiques".

En effet, contrairement à une impression 3D par dépôt de fil, HP utilise une méthode qui fusionne les différentes couches de l'objet. A noter tout de même que ces objets ne sont pas entièrement composés de pièces imprimées en 3D. Il faut y ajouter des élastiques épais pour correctement plaquer le masque sur le visage et un filtre, qui est lui impossible à imprimer. "Il nous faut respecter les normes strictes de filtration imposées à ce type de pièce", indique l'entreprise américaine.

 

Valve respiratoire

 

L'impression 3D mobilisée

Depuis le début de la crise sanitaire, les acteurs de l'impression 3D se sont massivement mobilisés pour combler la pénurie de matériel médical. La start-up italienne Isinnova est, par exemple, venue en aide à l'hôpital de Chiari à Brescia en imprimant des valves respiratoires. Le fabricant d'imprimantes 3D Stratasys a annoncé, de son côté, la fabrication de 5000 visières de protection d'ici vendredi 27 mars, avec la possibilité d'accroître davantage sa production.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media