Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Covid-19 : Pour booster la recherche, la Commission européenne lance une plate-forme de partage de données

La Commission européenne lance une plate-forme pour permettre aux chercheurs du monde entier de recueillir et d'échanger des données sur le Covid-19. L'objectif est de booster la recherche pour la découverte de traitement ou d'un vaccin. Cet outil fait partie d'une volonté porté par l'exécutif européen de promouvoir la "science ouverte".  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Covid-19 : Pour booster la recherche, la Commission européenne lance une plate-forme de partage de données
Covid-19 : Pour booster la recherche, la Commission européenne lance une plate-forme de partage de données © CDC-Unsplash

La Commission européenne a lancé le 20 avril 2020 une plate-forme de recueil et d'échange de données sur le Covid-19. L'objectif est de booster le partage de connaissances entre les chercheurs à travers le monde afin de faciliter la découverte d'un traitement ou d'un vaccin. Cet outil est le résultat de la collaboration entre l'exécutif européen, l'Institut européen de bio-informatique, le laboratoire européen de biologie moléculaire, l'infrastructure de recherche Elixir et le projet COMPARE.

Vaincre la pandémie
La plate-forme comprend des centres de données qui organisent le flux d'informations et un portail pour compiler l'ensemble des données à un même endroit. Les informations échangées peuvent être des séquences d'ADN, des structures protidiques, des données provenant de la recherche préclinique et des essais cliniques et des données épidémiologiques.

"Le lancement de la plate-forme européenne de données sur la COVID-19 constitue une mesure concrète importante pour renforcer la coopération dans la lutte contre le coronavirus. Dans le prolongement du soutien spécifique que nous avons apporté à la science ouverte et à l'accès libre au fil des années, il est désormais temps d'intensifier nos efforts et de nous tenir aux côtés de nos chercheurs. Grâce à nos efforts conjoints, nous allons mieux comprendre, diagnostiquer et, à terme, vaincre la pandémie", a déclaré Mariya Gabriel, commissaire à l'innovation, à la recherche, à la culture, à l'éducation et à la jeunesse.

 


Un des objectifs pour la Commission européenne est de montrer sa position en faveur de la "science ouverte" pour rendre la science "plus efficiente, plus fiable et plus réactive face aux défis sociétaux". Dans ce contexte, la plate-forme constitue également "un projet pilote prioritaire" qui vise à atteindre les objectifs du "European Open Science Cloud" (EOSC) dont le but est d'offrir un environnement sûr aux recherches afin de stocker, d'analyser et réutiliser des données pour la recherche, l'innovation et l'éducation.

Coordonner les efforts
La plate-forme s'inscrit dans le plan d'action baptisé "ERAvsCorona" présenté le 7 avril 2020 par les ministres de la recherche et l'innovation des 27 Etats membres. Ce programme vise à coordonner les efforts des communautés scientifiques de chaque pays.

L'UE soutient par ailleurs des actions de financement, l'élargissement de grands essais cliniques, l'augmentation de l'aide apportée aux entreprises innovantes et le soutien à un hackathon paneuropéen qui aura lieu à la fin du mois d'avril pour mobiliser les innovateurs européens et la société civile. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media