Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Covid-19 : la start-up américaine AxleHire lance une application de livraison "sans contact"

Spécialisée dans la logistique du dernier kilomètre, la start-up californienne AxleHire a dévoilé un nouveau service baptisé "No-Touch Delivery", qui permet au destinataire d’un colis d’accuser réception de sa commande sur son propre smartphone.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Covid-19 : la start-up américaine AxleHire lance une application de livraison sans contact
Covid-19 : la start-up américaine AxleHire lance une application de livraison "sans contact" © AxleHire

AxleHire, start-up californienne spécialisée dans la logistique, a lancé la semaine dernière une nouvelle offre baptisée "No-Touch Delivery". Via une application, elle permet aux consommateurs, dans le cadre d’une livraison e-commerce, de signaler qu’ils ont bien reçu leur commande sur leur propre smartphone, plutôt que sur celui du livreur.

"La distanciation sociale est l'un des principaux moyens de ralentir [le COVID-19], et pour cette raison, nous avons repensé le processus de livraison à domicile pour les consommateurs afin que nos livreurs et nos clients puissent maintenir la distance nécessaire", indique Daniel Sokolovsky, fondateur d'AxleHire, dans un communiqué.

L’application permet ainsi d’éviter au destinataire d'entrer en contact avec le terminal du livreur tout en accusant la bonne réception de son colis. Elle permet également au destinataire de transmettre des instructions de livraison en temps réel, comme un code d’accès pour entrer dans un immeuble. Le service a été développé pour être "évolutif et flexible pour répondre aux besoins des consommateurs et aux événements imprévus", précise Daniel Sokolovsky.

L'arme anti-Amazon des retailers américains ?

AxleHire est une entreprise de logistique du dernier kilomètre spécialisée dans les livraisons express, le jour-même ou à J+1. Créée en 2015 à San Leandro, la start-up se positionne auprès des retailers en arme anti-Amazon et travaille avec Trader Joe’s, Ikea, Pet Food Express, HelloFresh, Freshly, Sun Basket, La Boulangerie ou encore Blue Apron. Elle prend en charge les marchandises dans un centre de distribution qui les stocke pour une durée de 12 heures maximum avant de les acheminer jusqu’au client final.

La start-up opère dans les grandes villes américaines, avec une présence notamment à New York City et sur la côte ouest des Etats-Unis. La société, qui revendique un taux de 99% de livraisons effectuées à l’heure prévue, explique avoir constaté deux fois plus de demandes de livraison le jour-même depuis mi-mars. Une hausse qui l’a amenée à revoir ses process de livraison, avec de nouvelles dispositions "pensées avec les e-commerçants", assure-t-elle. Elle mène par ailleurs des tests de livraison par véhicule autonome avec AutoX.

Dans un contexte de pandémie de Covid-19, l’une des problématiques des retailers est de garantir des conditions de travail sécurisées pour leurs collaborateurs et leurs partenaires. Un enjeu crucial en entrepôt, à la fois pour assurer le traitement des commandes e-commerce mais également pour limiter le nombre de personnes affectées. Les livreurs font partie des personnels particulièrement exposés, avec une pression qui ne cesse de s'accroître sur le marché de l’alimentaire.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media