Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Covid-19 : La technologie blockchain O°code choisie pour gérer la plate-forme dédiée au plan vélo

La technologie d’O°code va servir à gérer l’aide gouvernementale qui sera octroyée aux Français pour financer la réparation d’un vélo. Un cas d’usage supplémentaire pour la start-up vendéenne qui entend désormais accélérer son développement commercial.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Covid-19 : La technologie blockchain O°code choisie pour gérer la plate-forme dédiée au plan vélo
La technologie d’O°code se base sur un code unique infalsifiable gravé sur le produit ou insérer dans un document. © O°code

Fin avril, l’Etat a annoncé à la création d’un fond de 20 millions d’euros pour aider au développement de la pratique du vélo dans le contexte du déconfinement. Les mesures annoncées prévoient l’octroi d’un forfait de 50 euros permettant de financer la remise en état d’un vélo.

 

"Sur la base de notre technologie, nous allons déployer une plate-forme web qui recensera les professionnels agréés pour ces réparations. Elle permettra également aux entreprises de gérer de manière sécurisée et sans fraude les échanges et transactions liées à l’aide de l’Etat, le tout de manière dématérialisée", résume Vincent Roux, associé d’O°code aux côtés d’Alice Calvez, Dominique Chabot et Jean-Baptiste Pondevy. Pour coordonner cette action, le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire s’appuie sur la Fédération des Usagers de la Bicyclette qui a sélectionné la technologie d’O°code.

 

Traçage et authentification

La start-up vendéenne a développé une technologie permettant d’authentifier et de suivre les interactions liées à n’importe quel objet ou document au long de sa vie. Celle-ci se base sur un code unique gravé au laser de manière indélébile sur le produit ou apposé sur le document à tracer. "Ce code unique est le jumeau, l’identité du numérique du produit. Il est lié à un coffre-fort numérique permettant d’incrémenter des documents associés. Ils sont horodatés et cryptés dans une blockchain privée afin de garantir leur inviolabilité. Chaque interaction et intervention est donc tracée et opposable", précise Vincent Roux.

 

Objectif 2020 : faire ses preuves

Sur la plateforme gouvernementale, lancée ce lundi 4 mai pour les professionnelles, chaque remise en état de vélo sera tracée, horodatée et indexée. Ce registre digital doit être, de part la technologie d’O°code, collaboratif, décentralisé et inviolable.

 

Deux ans de R&D ont été nécessaires à la start-up pour mettre au point de cette technologie, initialement développée dès fin 2016 pour localiser des objets perdus. Ce contrat avec le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire voit asseoir la stratégie définie par O°code. "En 2019, nous avons travaillé sur la définition et la détection de cas d’usages autour cette technologie. L’objectif, sur 2020, est de faire nos preuves afin d’accélérer commercialement en 2021."

 

Des déploiements en cours

Plusieurs expérimentations sont en cours. L’une a démarré en novembre 2019 avec la SNCF. La solution est actuellement utilisée pour gérer et sécuriser le parc de tablettes numériques des agents. O°code a également noué un accord avec Stampyt, autre start-up vendéenne qui développe un passeport numérique pour les véhicules d’occasion. Un code unique est gravé sur chaque véhicule. La technologie d’O°code, tiers de confiance, permet de gérer et sécuriser les données (factures, contrôles-techniques…) d’une voiture au long de son cycle de vie. 

 

Le service de Stampyt est actuellement en cours de déploiement au sein des concessions du groupe Dubreuil. "D’ici quelques semaines, notre solution sera aussi utilisée par une société spécialisée dans les bornes automatiques. Elle servira à gérer les interventions de maintenance mais aussi déminéraliser l’ensemble des documentations aussi bine pour les techniciens que pour les clients."

 

Entre la Vendée et Nantes ?

En avril 2019, la star-up avait procédé à une première levée de fonds d'1,7 millions d'euros, essentiellement auprès de ses associés. Commercialement, O°code prévoit d’atteindre l’équilibre sur son exercice 2020. La start-up emploie 11 salariés. L’équipe R&D et technique est installée au siège à La-Roche-sur-Yon. A Nantes, le pôle marketing et commercial vient de rejoindre le nouvel espace d’hébergement privé dédié aux start-ups et à l’innovation. Des recrutements sont anticipés d’abord au sein de l’équipe technique puis au pôle commercial.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media