Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Covid-19 : La ville de New York interdit aux écoles d'utiliser Zoom... et bascule vers Teams

Vu ailleurs Inquiet des failles de sécurité, le ministère new-yorkais de l'Education interdit désormais aux écoles d'utiliser Zoom dans le cadre de l'enseignement à distance. L'application de visioconférence a accumulé les incidents, des fuites de données aux images pornographiques. Les responsables de la ville préconisent par ailleurs l'utilisation du logiciel de discussion Microsoft Teams.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Covid-19 : La ville de New York interdit aux écoles d'utiliser Zoom... et bascule vers Teams
Covid-19 : La ville de New York interdit aux écoles d'utiliser Zoom... et bascule vers Teams © Igor Starkov-Unsplash

Les responsables de la ville de New York demandent aux écoles de ne plus utiliser Zoom, révèle Techcrunch dans un article publié le 5 avril 2020. Cette application de visioconférence est utilisée dans le cadre de l'enseignement à distance, provoqué par la crise sanitaire, pour dispenser des cours. L'interdiction concerne 1,1 million d'élèves dans plus de 1800 écoles reparties entre les cinq arrondissements de la ville.

"Il est essentiel de fournir une expérience d'apprentissage à distance sûre et sécurisée et, à la suite d'un examen plus approfondi des problèmes de sécurité, les écoles devraient abandonner l'utilisation de Zoom dès que possible", a déclaré Danielle Filson, porte-parole du ministère newyorkais de l'Education. Cette interdiction se fait au bénéfice de Team, puisque le ministère est en train de basculer les services en question vers l'application de Microsoft. Celle-ci aurait "les mêmes capacités avec des mesures de sécurité adéquates", selon lui. 


Le "zoom bombing" envahit les écoles
Cette décision intervient après une vague d'incidents constatés chez Zoom, le dernier en date étant relevé par Motherboard le 31 mars dernier. A cause d'une mauvaise gestion de la fonction "contact", l'adresse mail et les photos de milliers d'utilisateurs ont été divulguées sans leur consentement. Le média américain rapporte que la fonction "Company Directory" ajoute automatiquement des personnes aux listes de contacts lorsque ces dernières se sont inscrites avec une adresse e-mail partageant le même domaine de messagerie.

Des utilisateurs, à l'instar d'un lycée du Massachusetts, ont par ailleurs témoigné avoir vu tout à coup des images pornographiques ou racistes envahir leur écran. Un enseignant a dû interrompre son cours lorsqu'un individu a fait irruption dans la classe virtuelle pour proférer des insultes, avant de crier l'adresse personnelle du professeur.
 

Le nombre d'utilisateurs de Teams et ZooM explose
La mise en œuvre de plusieurs mesures, comme la publication d'un rapport de transparence ou le renforcement du programme de bug bounty, n'ont apparemment pas convaincu les responsables de New York.

Malgré ces incidents, le nombre d'utilisateurs quotidiens de Zoom explose. Il a atteint 200 millions en mars 2020. A titre de comparaison, en décembre 2019, le nombre maximum de participants à des "réunions quotidiennes gratuites ou payantes" était d'environ 10 millions. Quant à Teams, son nombre d'utilisateurs quotidiens a également explosé. Entre le 11 et le 19 mars 2020, son utilisation est passée de 32 millions d'utilisateurs actifs quotidiens à 44 millions à travers le monde, soit 12 millions d'utilisateurs en plus en seulement une semaine.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media