Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Covid-19 : le gouvernement débloque 4 milliards d'euros pour aider les start-up

Versement anticipé d'aide ou de crédit d'impôt, financement de bridges et prêt de trésorerie garanti par l'Etat : le gouvernement a annoncé un fonds de 4 milliards d'euros pour venir en aide aux start-up en raison de la crise économique liée à la pandémie de coronavirus.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Covid-19 : le gouvernement débloque 4 milliards d'euros pour aider les start-up
Cédric O, le secrétaire d'Etat au Numérique, a annoncé un fonds de 4 milliards d'euros afin de soutenir la trésorerie des start-up. © Secrétariat d'Etat au Numérique

Le gouvernement a annoncé mercredi 25 mars 2020 un plan de 4 milliards d'euros pour venir en aide aux start-up. Ce fonds doit leur permettre de traverser la crise économique actuelle liée à la pandémie de Covid-19 en soutenant leur trésorerie.

 

 

Accélération du versement d'aides

Concrètement, ce fonds se décline en trois axes détaillés par Cédric O, le secrétaire d'Etat au Numérique, à l'antenne de Radio Classique. La première partie, à hauteur de 160 millions d'euros, est le financement de bridges, soit des prêts à court terme réalisés par les start-up entre deux levées de fonds afin de leur permettre de se refinancer rapidement. Dans le détail, "80 millions d'euros sont dédiés au soutien en quasi-equity des start-up de moins de 8 ans avec un dispositif d'OC de 100 000 à 5 millions d'euros en co-invetissement avec des fonds privés", précise Paul-François Fournier, directeur innovation de Bpifrance, sur Twitter.

 

 

Ensuite, le gouvernement permet aux start-up de demander le versement anticipé de certaines aides ou de crédits d'impôt. Par exemple, les jeunes pousses peuvent demander le versement anticipé du CIR (crédit impôt recherche) 2019, ce qui représente une avance de trésorerie allant jusqu'à 1,5 milliard d'euros. Les start-up peuvent aussi demander le versement accéléré des aides à l'innovation du PIA (plan d'investissement d'avenir) pour 250 millions d'euros ainsi que le report des échéances de remboursement jusqu'à 6 mois pour les start-up bénéficiaires d'aides.

2 milliards en prêt soutien innovation

Enfin, les jeunes pousses peuvent bénéficier des prêts de trésorerie garantis par l'Etat et qui ont été annoncés par le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire. "Nous avons fait en sorte que les start-up, qui ont un modèle un peu différent de celui des autres puisque beaucoup ne font pas de chiffre d'affaires, puissent être considérées", explique Cédric O. Ce "prêt soutien innovation", une déclinaison du "prêt atout", peut être cumulé avec le "prêt garantie Etat" proposé par la banque et aller jusqu'à deux fois la masse salariale en France en 2019. Ce dispositif représente une enveloppe de 2 milliards d'euros de garantie.

"Bpifrance continuera à financer autant qu'elle le faisait avant les start-up", ajoute Cédric O. La banque publique d'investissement dispose d'un fonds de 1,3 milliard d'euros pour investir dans les jeunes pousses qu'elle juge prometteuses.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media