Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Covid-19 : Le site de la Sécurité sociale italienne victime d'une attaque informatique

Vu ailleurs Hack of the week Le site web de la Sécurité sociale a été fermé par les autorités à la suite d'un attaque informatique d’ampleur. Une mise à l'arrêt qui tombe mal alors que les travailleurs italiens, dont l’activité a été particulièrement atteinte par la pandémie de Covid-19, devaient pouvoir demander une aide exceptionnelle de 600 euros.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Covid-19 : Le site de la Sécurité sociale italienne victime d'une attaque informatique
Covid-19 : Le site de la Sécurité sociale italienne victime d'une attaque informatique © Igor Stevanovic

Reuters a rapporté mercredi 1er avril 2020 que le site web de la Sécurité sociale italienne (INPS, pour Istituto nazionale della previdenza sociale) a été pris pour cible par des cybercriminels. L’organisation gouvernementale a été contrainte de fermer celui-ci, alors même que les bénéficiaires d’une aide spéciale – travailleurs indépendants et saisonniers – devaient s'y connecter afin d'en bénéficier.

339 000 demandes ont été réceptionnées dans le cadre de cette aide exceptionnelle de 600 euros, avant que la plate-forme ne soit mise hors-ligne, selon les chiffres communiqués par le directeur de l’INPS. "Ces derniers jours, nous avons souffert de plusieurs attaques informatiques qui ont causé une panne majeure, a expliqué à la télévision publique italienne Pasquale Tridico. Elles se poursuivent à ce jour, c’est la raison pour laquelle nous avons fermé notre site web."

UNE FAILLE DE SÉCURITÉ REDOUTÉE

Avant que cette coupure temporaire du service ne soit décrétée, des utilisateurs avaient rapporté de sérieux dysfonctionnements. Si, pour certains, les désagréments se sont limités à une connexion laborieuse, d’autres ont vu apparaître sur leurs écrans les données personnelles d’autres bénéficiaires au moment de remplir le formulaire.

L’INPS dit avoir informé la police, qui redoute une faille de sécurité dans les infrastructures numériques de l’Etat. Le Parti démocrate, membre de la coalition au pouvoir au sein du gouvernement Conte II, estime que l’agence nationale de sécurité devrait être chargée de l’enquête. Les attaques informatiques se multiplient depuis le début de la pandémie de Covid-19, n'épargnant pas les pays les plus touchés.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media