Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Covid-19 : Le spécialiste du renseignement Palantir va superviser le déploiement des vaccins aux Etats-Unis

Vu ailleurs Pour répartir intelligemment les futures doses de vaccin sur le territoire, les Etats-Unis ont fait appel à Palantir. Le spécialiste du renseignement électronique utilisera son logiciel "Tiberius" pour aider les autorités locales à décider des populations à vacciner en priorité. Régulièrement accusé d'effectuer de la surveillance de masse, Palantir promet qu'aucune donnée personnelle ne sera utilisée pour ce programme de santé publique.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Covid-19 : Le spécialiste du renseignement Palantir va superviser le déploiement des vaccins aux Etats-Unis
Covid-19 : Le spécialiste du renseignement Palantir va superviser le déploiement des vaccins aux Etats-Unis © Hyttalo Souza/Unsplash

Palantir Technologies, pépite californienne spécialisée dans le renseignement électronique, a été choisi par le gouvernement américain pour décider où les futures doses de vaccins contre le Covid-19 seront réparties sur le territoire américain, rapporte le Wall Street Journal.

Répartir intelligemment les doses
Cette collaboration reste hypothétique tant qu'aucun vaccin n'est encore disponible aux Etats-Unis. Les sociétés américaines Pfizer et Moderna prévoient de demander à la Food and Drug Administration (FDA), agence américaine en charge de réguler les denrées alimentaires, les médicaments et les dispositifs médicaux, une autorisation pour leurs vaccins d'ici fin novembre.

Le logiciel utilisé, baptisé Tiberius, analysera "les données démographiques, l'emploi et la santé publique" pour aider les autorités locales à décider des populations à vacciner en priorité. Il pourrait montrer, par exemple, les zones où il y a une forte proportion de professionnels de santé, de personnes vulnérables ou de personnes âgées.

Aucune donnée personnelle ne sera utilisée
Une porte-parole du ministère de la Santé et des Services sociaux a promis qu'aucune information personnelle identifiable ne sera utilisée dans le cadre de ce programme. Une promesse qui ne suffira probablement pas à rassurer les défenseurs de la vie privée qui accusent régulièrement Palantir d'effectuer une surveillance de masse, en particulier aux Etats-Unis où la jeune pousse est un partenaire stratégique du gouvernement américain (NSA, CIA, FBI, forces armées...).

En dehors des Etats-Unis, Palantir travaille avec le National Health Service (NHS), qui gère le système de santé public au Royaume-Uni. Le partenariat a pour objectif d'établir un outil prédictif de lutte contre l'épidémie de Covid-19. L'entreprise basée à Palo Alto avait tenté de séduire l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) pour l'aider à suivre l'évolution de la propagation du SARS-CoV-2. Le groupement hospitalier avait décliné cette proposition.

Entré à la Bourse de New York fin septembre, Palantir a été fondé en 2004 par Peter Thiel, cofondateur de PayPal et conseiller de Donald Trump, Alex Karp et Nathan Gettings. Dès sa création, le fonds d'investissement de la CIA, In-Q-Tel, a investi deux millions de dollars dans la start-up. Le logiciel d'analyse de données est développé à partir d'un outil utilisé par PayPal pour détecter les flux financiers douteux. La technologie développée par Palantir est capable de collecter d’innombrables quantités de données : numéros de téléphones, relevés de banques, casiers judiciaires… Puis de les analyser et d'établir des liens pertinents entre elles.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media