Covid-19 : Sega se sépare de son activité dédiée aux salles d'arcade suite à la pandémie

La fermeture des salles d’arcade opérée par Sega Entertainment a été annoncée par la maison-mère. La crise sanitaire, qui a entraîné une chute de la fréquentation des lieux dédiés au divertissement hors domicile, a fortement affecté l’entreprise japonaise qui annonce de lourdes pertes pour le premier trimestre de son année fiscale 2021.

Partager
Covid-19 : Sega se sépare de son activité dédiée aux salles d'arcade suite à la pandémie

Sega a vendu son activité de salles d’arcade, opérée par la filiale Sega Entertainment, à Genda, une société japonaise spécialisée dans la gestion des machines d'arcade. La maison-mère a annoncé ce 5 novembre dans un communiqué de presse avoir vendu la grande majorité de sa filiale (85,1%). Ces salles de jeux – qui sont cédées au même titre que d'autres activités comme la restauration – poursuivront néanmoins leurs activités sous la marque Sega, si Genda les maintient.

Ce changement, transparent pour le public, ne concerne pas la production de jeux d’arcade en elle-même, mais implique selon le géant japonais une réaffectation de ses ressources humaines. Les équipes de Sega Entertainment vont donc pivoter vers celles en charge du développement de jeux pour consoles.

Fermeture d'un centre emblématique
La crise sanitaire est bien sûr à l’origine de cette cession. La chute de la fréquentation des lieux du divertissement hors domicile a marqué un coup d’arrêt brutal pour le secteur, même si le Japon n'a pas mis en place de mesures de confinement de sa population. La société japonaise avait déjà dû dès le printemps prendre des décisions difficiles avec la fermeture du très emblématique Akihabara Building 2, à Tokyo.

Le groupe annonce par ailleurs de lourdes pertes au cours du premier trimestre de son année fiscale 2021. Les rumeurs concernant un possible rachat par Microsoft perdurent par ailleurs. Une dernière interrogation demeure. Sega développe actuellement une technologie de "fog gaming", un service de cloud gaming destiné aux salles d’arcades, qui avait été annoncé en juin dernier. La société japonaise, qui a récemment fêté ses 60 ans, envisageait alors de s’appuyer sur son réseau physique pour héberger ses centres de données. Elle n'indique pas si elle conserve ou cède cette activité.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS