Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Covid-19 : un consortium d'acteurs de la French Tech lance un site d'autodiagnostic

Lancé par le consortium "Alliance digitale contre le Covid-19", le site maladiecoronavirus.fr permet de procéder à une auto-évaluation gratuite de son état de santé. L'objectif est de lutter contre la saturation du 15 en triant les personnes grâce à un questionnaire. L'outil a été conçu avec des établissements hospitaliers français et tire parti des retours d'expériences du personnel médical chinois.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Covid-19 : un consortium d'acteurs de la French Tech lance un site d'autodiagnostic
Covid-19 : un consortium d'acteurs de la French Tech lance un site d'autodiagnostic © maladiecoronavirus.fr

Le consortium "Alliance digitale contre le Covid-19" lance le site maladiecoronavirus.fr. Son objectif est de désengorger le 15, numéro d'urgence régulièrement saturé depuis le début de la pandémie. Depuis le 18 mars 2020, ce dispositif permet d'effectuer une auto-évaluation de son état de santé et de recevoir des conseils appropriés en fonction des informations renseignées. Le site a été agréé par le ministère de la Santé et des Solidarités.

A l'origine de ce dispositif, il y a "Alliance digitale pour le Covid-19" qui est composé de Docaposte, la start-up lilloise Kelindi, l'agence Dernier Cri, Allianz France et le cabinet d'avocats De Gaulle Fleurance & Associés. Le consortium est soutenu par AG2R La Mondiale, AstraZeneca, CompuGroup Medical, Johnson & Johnson, La Banque Postale Assurances, Malakoff Humanis, la plate-forme de téléconsultation MesDocteurs et le groupe VYV.

Une série de 23 questions
Le test est anonyme, gratuit et aucune inscription n'est exigée. Il faut simplement répondre à une série de 23 questions concernant ses antécédents médicaux (problèmes cardiaques, diabète…) et son état de santé actuel (fièvre, toux…). A la fin du questionnaire, il est recommandé à la personne en bonne santé de rester chez elle et à la personne a priori infectée d'appeler le 15.

Entre les deux, le site propose trois options : consulter un généraliste, appeler la permanence des soins non urgents (116-117) ou accéder à un service de téléconsultation. Alliance digitale contre le Covid-19 affirme que trois jours après son lancement, le site a reçu la visite de plus de 600 000 personnes au rythme d'environ 600 auto-évaluation par minute. Parmi celles-ci, 10 % des personnes ont été orientées vers le 15.

L'utilisation des retours des médecins chinois
Le questionnaire a été mis au point avec des chercheurs et des médecins de l'Institut Pasteur, des hôpitaux parisiens et plusieurs Centres hospitaliers universitaires (CHU). Interrogé par France Bleu, le médecin Fabrice Denis, qui a participé à l'élaboration du site, explique que les retours du personnel médical chinois ont été très utiles pour mettre au point cet outil. 

Les informations récoltées sont hébergées par Docaposte, filiale du groupe La Poste spécialisée dans le numérique, qui promet un strict respect des obligations du Règlement général sur la protection des données (RGPD). Les données non nominatives sont mises à disposition de l’Institut Pasteur à des fins d’étude épidémiologique. Elles permettront de mieux analyser l’évolution de la maladie et de ses symptômes, dans le but d’améliorer la connaissance du nouveau coronavirus et d’accélérer la recherche d’un traitement.

En plus du questionnaire, le site comprend des consignes d'ordre général. Il rappelle, par exemple, que la prise d'anti-inflammatoires pourrait être un facteur d'aggravation de l'infection. Il liste également les gestes barrières à respecter pour lutter contre la propagation du virus.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media