Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

YouTube bloque désormais tous les contenus anti-vaccination

La plateforme de vidéos de Google a décidé de ne plus limiter sa politique de modération aux fausses informations circulant au sujet des vaccins contre le Covid-19. Désormais, les fake news relatives à tous les vaccins seront bloquées par YouTube.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

YouTube bloque désormais tous les contenus anti-vaccination
Youtube bloque désormais tous les contenus antivax © Photo by NordWood Themes on Unsplash

La plateforme de vidéos YouTube durcit sa politique anti-fake news, et annonce qu'elle bloque à compter du 29 septembre les contenus de désinformation relatifs à tous les vaccins approuvés par le consensus scientifique et l'OMS.

Covid-19: 130 000 contenus "antivax" supprimés
YouTube indique dans un communiqué avoir déjà procédé, depuis un an, à la suppression de 130 000 vidéos violant ses règles de publication concernant les vaccins contre le Covid-19. La plateforme précise avoir travaillé avec les autorités de santé afin de concevoir ses politiques dans le respect de la liberté d'expression. Elle estime qu'il est désormais temps "d'étendre le travail que nous avons commencé avec le Covid-19 à d'autres vaccins".

Les contenus qui diffusent de fausses informations sur les dangers pour la santé ou les effets secondaires de vaccins homologués, qui insinuent que ces vaccins sont inefficaces ou qu'ils contiennent des substances qui ne sont pas utilisées pour les fabriquer, seront supprimés de la plateforme. Affirmer, contre le consensus médical, que ces vaccins provoquent par exemple des cancers ou une infertilité, ou encore qu'ils permettent de contrôler les vaccinés à distance, sera suffisant pour voir son contenu bloqué.

Les essais de nouveaux vaccins ne sont pas concernés
YouTube précise que, dans le but de permettre au débat scientifique d'avoir lieu, ses nouvelles directives autoriseront toujours d'exprimer des opinions sur les politiques vaccinales, les essais de nouveaux vaccins, ou encore de revenir sur l'échec de tel ou tel vaccin, à condition de ne pas adopter systématiquement une posture anti-vaccin.

Les nouvelles directives de YouTube résonnent avec la commission sur le complotisme installée ce mercredi par Emmanuel Macron, qui réunit autour du sociologue Gérald Bronner 13 universitaires et personnalités chargées de faire des recommandations d'ici la fin de l'année pour mieux lutter contre la désinformation sur Internet, dans les champs de l'éducation, de la régulation, et de la lutte contre les "diffuseurs de haine".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.