Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Covidliste reçoit une subvention de 35 000 euros du ministère de la Santé

Alors que la campagne de vaccination s'accélère, le ministère de la Santé a décidé d'apporter son soutien à Covidliste. Le site qui met en relation les volontaires à la vaccination et les professionnels de santé vient ainsi de recevoir une enveloppe de 35 000 euros, à ajouter aux 60 000 euros récoltés lors de sa campagne de financement participatif. Cette somme doit permettre de perfectionner cet outil sur lequel plus d'un million de personnes se sont inscrites.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Covidliste reçoit une subvention de 35 000 euros du ministère de la Santé
Covidliste reçoit une subvention de 35 000 euros du ministère de la Santé © U.D

Covidliste, à l'origine d'un site de mise en relation entre des volontaires à la vaccination contre le Covid-19 et des professionnels de santé, a annoncé jeudi 20 mai avoir reçu une subvention de 35 000 euros de la part du ministère de la Santé et des Solidarités. Il clôture le lendemain sa campagne d'appel aux dons lancée sur Ulule le 29 avril dernier. Plus de 60 000 euros ont déjà été récoltés pour faire face "aux coûts de fonctionnement de l'outil", peut-on lire dans le communiqué.

Coopérer avec les ARS
Martin Daniel, fondateur de Covidliste, s'est réjoui du soutien gouvernemental qui va "permettre d'assurer la pérennité de Covidliste pour les mois à venir". Au-delà de l'aspect financier, ce soutien va permettre au collectif d'entamer un dialogue avec les Agences Régionales de Santé (ARS) pour accélérer la campagne vaccinale. D'après lui, "c'est une preuve de la complémentarité entre les initiatives citoyennes et les pouvoirs publics".

Le site Covidliste est issu d'une initiative citoyenne portée par l'association Hostolab. Près de 150 bénévoles, développeurs informatiques, communicants, spécialistes en droit, gestion et traitements des données se sont spontanément présentés pour offrir leurs compétences au service du projet. 

Il suffit de s'inscrire sur le site en rentrant une adresse mail, une adresse postale, un numéro de téléphone et une date de naissance. Ces données sont stockées par un serveur hébergé en France. Lorsqu'une dose de vaccin est encore disponible à proximité en fin de journée, l'utilisateur est immédiatement prévenu. L'objectif est de s'assurer que toutes les doses de vaccins disponibles soient administrées et qu'il n'y ait aucune perte.

Plus d'un million de personnes inscrites
Depuis son lancement fin mars dernier, Covidliste compte 287 255 inscrits contactés et 18 889 rendez-vous confirmés dans 2 144 centres de vaccination. Au total, ce sont 1 346 926 personnes qui se sont inscrites sur la liste d'attente. 

Cette initiative interroge sur l'incapacité de l'Etat à proposer sa propre solution. Une problématique similaire s'était posée avec le choix des spécialistes de la téléconsultation Doctolib, Maiia et Keldoc pour la gestion des prises de rendez-vous en janvier dernier. Le partenariat avec Doctolib avait même fait l'objet d'un recours en justice à propos de l'hébergement des données par Amazon. La licorne a finalement été blanchie par le Conseil d'Etat.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.