Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Criteo booste ses capacités big data avec un nouveau datacenter à Pantin

Pour accompagner sa forte croissance, le spécialiste français de la publicité numérique à la performance Criteo continue à étendre son infrastructure big data. Après l’ouverture d’un Datacenter à Hong Kong en 2014, il en inaugure un à Pantin (Seine-St-Denis), son troisième en Europe et septième dans le monde.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Criteo booste ses capacités big data avec un nouveau datacenter à Pantin
Criteo booste ses capacités big data avec un nouveau datacenter à Pantin © ChrisDag - Flickr - C.C
Criteo continue à étendre ses capacités de traitement et stockage de gros volumes de données. Le spécialiste français de la publicité numérique à la performance vient d’inaugurer un datacenter à Pantin (Seine-Saint-Denis). C’est son deuxième centre de données en France et le troisième en Europe, après Paris et Amsterdam.  
 
Matthieu Blumberg, responsable de l’infrastructure informatique, reste discret sur le montant de l’investissement. "Nous investissons 6 % de notre chiffre d’affaires en R&D et consacrons 80% de cet effort à l’infrastructure", se contente-t-il d’indiquer. En 2014, les dépenses R&D se montent à 45,3 millions d’euros.
 
la plus grande plateforme privée de big data en Europe 
 
Logé chez l’hébergeur informatique Equinix, ce nouveau datacenter de 900 m2 devrait accueillir à terme près de 5700 serveurs. Aujourd’hui, environ 700 machines de Huawei sont déjà en place. Elles fournissent davantage de puissance de calcul et stockage que le datacenter d’Amsterdam qui dispose de 1200 serveurs. "C’est la plus la grande plateforme privée de big data en Europe à ce jour", se vante Matthieu Blumberg.
 
Désormais, Criteo compte 7 Datacenters dans le monde représentant un parc de près de 15 000 serveurs. Les quatre en dehors de l’Europe se trouvent à New York, Sunnyvale (Californie), Hong Kong et Tokyo. Avec celui de Pantin, la société anticipe les besoins big data qui vont être générés par sa forte croissance. Son chiffre d’affaires a bondi de 70 % en 2014 à 745 millions d’euros et devrait dépasser la barre du milliard d’euros en 2015. Son effectif, qui était de 1500 personnes en mars 2015, gonfle de 50 personnes par mois en moyenne.
 
Latence et disponibilité, deux critères déterminants
 
Depuis sa création  en 2005, Criteo fait de la maîtrise de son infrastructure informatique un avantage compétitif. Son métier est d’analyser le comportement d’achat des internautes et de leur afficher les bannières publicitaires qui ont le plus de chance de les pousser à cliquer dessus.
 
Ce service, vendu à 7800 annonceurs du Web, s’appuie sur un moteur de traitement basé sur l’apprentissage statistique ou le Machine Learning. Le moteur analyse des quantités énormes de données pour fournir ses recommandations en temps réel. La latence et la disponibilité sont deux critères déterminants. "En disposant de notre propre infrastructure, nous sommes sûr de garantir les conditions optimales de traitement, note Matthieu Blumberg. Et de toute façon, le cloud n’existait pas encore en 2005."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale