Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cruise (General Motors) veut débuter la production de son véhicule autonome Cruise Origin en 2023

Il était attendu depuis sa présentation au début de l'année 2020. Cruise a débuté l'assemblage du premier prototype Cruise Origin, son véhicule dédié à la mobilité partagée. Pour l'aider dans cette phase d'industrialisation et du début de la commercialisation, General Motors lui ouvre une facilité de crédit pluriannuelle de 5 milliards de dollars.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cruise (General Motors) veut débuter la production de son véhicule autonome Cruise Origin en 2023
Cruise (General Motors) veut débuter la production de son véhicule autonome Cruise Origin en 2023 © Youtube / Cruise

General Motors a annoncé mercredi 16 juin 2021 fournir une facilité de crédit pluriannuelle de 5 milliards de dollars à Cruise, qui développe une technologie de conduite autonome. Cette ligne de crédit est proposée via le bras financier du constructeur, GM Financial. Le but est que sa filiale puisse faire grandir sa flotte de Cruise Origin et débuter la commercialisation de sa technologie de conduite autonome.

Des prototypes dès cet été
Le Cruise Origin est un véhicule dédié à la mobilité partagée dévoilé par Cruise en janvier 2020. Il est débarrassé des accessoires nécessaires pour la conduite (siège conducteur, volant, pédale, etc.) afin de pouvoir accueillir un maximum de passagers dans un espace volumineux. Le véhicule autonome pourra intégrer les dernières innovations puisqu'il sera bardé de capteurs facilement changeables. Développé grâce à un partenariat entre General Motors, Honda et Cruise, le Cruise Origin sera assemblé à l'usine Factory ZERO de Detroit-Hamtramck à partir du début de 2023.
 


La ligne de crédit proposée par General Motors "fait grimper le trésor de guerre total de Cruise à plus de 10 milliards de dollars alors que nous entrons dans la phase de commercialisation", a déclaré Dan Ammann, le CEO de Cruise, dans un communiqué. L'assemblage du premier prototype Cruise Origin de pré-production a débuté. Au total près d'une centaine de véhicules doivent voir le jour cet été afin de réaliser les tests de validation.

En parallèle, Cruise poursuit les tests de sa technologie de conduite autonome. Des essais sans opérateur de sécurité ont même débuté à San Francisco et Cruise est autorisé à proposer des courses à des particuliers à bord de ses véhicules sans opérateur de sécurité. Le déploiement d'un service de robot taxi devrait probablement avoir lieu prochainement.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.