Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cruise s'empare de Voyage, start-up spécialisée dans les véhicules autonomes

Cruise, la filiale de General Motors qui se concentre sur le développement d'une technologie de conduite autonome, s'empare de la start-up Voyage, qui a déployé plusieurs projets pilotes de robot taxi. Une acquisition qui permet à Cruise de se renforcer en vue de mettre en place son propre service.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cruise s'empare de Voyage, start-up spécialisée dans les véhicules autonomes
Cruise s'empare de Voyage, start-up spécialisée dans les véhicules autonomes © Cruise

Cruise a annoncé lundi 15 mars 2021 racheter la start-up Voyage qui planche aussi sur le déploiement d'un service de robot taxi. Les détails financiers de l'accord ne sont pas précisés par les intéressés.

Une acquisition pour déployer des robots taxis
Voyage a levé un total de 52 millions de dollars depuis sa création en 2017, dont 31 millions de dollars lors d'une série B annoncée en septembre 2019. La jeune pousse à déjà déployé plusieurs pilotes de robot taxi, notamment à San Jose, en Californie, et dans la communauté pour retraités The Villages, en Floride. Des pilotes qui lui ont permis de mettre en avant sa volonté de contribuer à restaurer la mobilité des personnes qui en ont besoin, et notamment des personnes âgées.

Ces expérimentations ont aussi séduits Cruise qui va bénéficier des précieux retours d'expérience de Voyage dans l'optique de déployer son propre service de robot taxi. La filiale de General Motors, quant à elle, s'est pour l'instant concentrée sur le test de sa technologie de conduite autonome sur des voies rapides mais aussi en milieu urbain dense.  Cruise a même commencé ses essais de véhicules autonomes sans opérateur de sécurité dans les rues de San Francisco et semble vouloir déployer prochainement un service de robot taxi.

Allant dans ce sens, la start-up a dévoilé Cruise Origin, un véhicule spécifiquement conçu pour la mobilité partagée. Cruise a l'autorisation de transporter des passagers dans ses véhicules autonomes en Californie mais doit encore obtenir l'autorisation de monétiser ces courses. Plus récemment, la pépite a embauché Gil West, un ancien Chief Operating Officer (COO) de Delta Air Lines.

Un début de consolidation ?
Cette acquisition est-elle révélatrice d'un début de consolidation dans ce secteur du véhicule autonome ? Un grand nombre de start-up s'est lancé ce défi de développer un véhicule autonome. En parallèle, des sociétés technologiques comme Google (Waymo) ou Apple travaillent aussi sur ce sujet tout comme les constructeurs automobiles. Mais la R&D dans ce domaine est très coûteuse ainsi que les capteurs nécessaires au bon fonctionnement des véhicules.

Si le marché émergent du véhicule autonome et ses débouchés semblent prometteur, l'horizon pour rentabiliser cette technologie est encore lointain. Un mouvement de consolidation semble inévitable dans ce secteur. Une vision qui est notamment partagée par le fondateur de Mobileye Amnon Shashua.

Cruise, qui est désormais une filiale de General Motors a ainsi les compétences pour produire un véhicule à grande échelle. En s'emparant de Voyage, la pépite se rapproche un peu plus du déploiement d'un service de robot taxi qui lui permettrait d'avoir une compétence de plus dans ce domaine de la mobilité autonome.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.