Cruise signe un accord pour déployer jusqu'à 4000 robots taxis à Dubaï

L'Autorité des routes et des transports de Dubaï a signé un accord avec Cruise pour exploiter jusqu'à 4000 robots taxis et ainsi réduire ses coûts liés au transport et à la pollution. Un contrat d'ampleur pour Cruise, qui n'a pour le moment déployé que 200 véhicules pour des essais à San Francisco.

Partager
Cruise signe un accord pour déployer jusqu'à 4000 robots taxis à Dubaï

Cruise, la filiale spécialisée dans les voitures autonomes de General Motors, a signé lundi 12 avril un accord avec l’Autorité des routes et des transports (RTA) de Dubaï pour lancer un service de robots taxis dans cette ville des Émirats arabes unis. Les termes financiers de l’accord n’ont pas été dévoilés.

L’accord prévoit que Cruise devienne le fournisseur exclusif des taxis et des services de covoiturages à conduite autonome de Dubaï jusqu’en 2029. L'entreprise devrait commencer à déployer ses navettes électriques Cruise Origin dès 2023. Elle compte y exploiter une flotte allant jusqu'à 4000 véhicules à l'horizon 2030.

DUBAI ATTEND DES RETOMBéES éCONOMIQUES IMPORTANTES
L’accord s’inscrit dans la volonté de Dubaï de réduire ses coûts de transport de 245 millions de dollars par an, avec l’objectif de convertir 25 % des déplacements dans la ville en transport autonome d'ici 2030. Les robots taxis électriques de Cruise pourraient aussi contribuer à la réduction des accidents de la route, ainsi qu'à une diminution de la pollution liée aux transports (une économie potentielle de 408 millions de dollars).

"La sélection de Cruise n'a pas été prise à la légère. Nous nous sommes engagés dans un processus complet sur plusieurs années pour choisir le meilleur partenaire possible", a déclaré Mattar Mohammed Al Tayer, président du conseil d'administration de l'autorité des routes et des transports de Dubaï, dans un communiqué de presse conjoint.

Par ailleurs, Cruise devrait créer une nouvelle société basée à Dubaï pour gérer le déploiement, l'exploitation et la maintenance de la flotte de navettes autonomes. La production des véhicules continuera, quant à elle, de s'effectuer à la Factory Zero de General Motors, située à Détroit.

DE SAN FRANCISCO à DUBAï
Dubaï sera la première ville à accueillir les véhicules de Cruise hors des Etats-Unis. L'entreprise mène actuellement des essais de conduite autonome à San Francisco, où se trouve son siège social. 200 exemplaires de sa navette Origin y ont été déployés. Cet accord marque donc une expansion importante pour l'ancienne start-up, qui n'a toujours pas annoncé quand elle envisage d'ouvrir son service de robots taxis au public à San Francisco.

On notera que Dubaï offre des conditions idéales pour la conduite autonome, avec de grandes routes propres et en bon état et du soleil toute l’année. Reste à voir cependant si le déploiement à grande échelle de robots taxis s'y fera sans heurts.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS