Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Crypto-actifs : le parquet de Paris ouvre une enquête sur une arnaque à 4 millions d'euros

Vu ailleurs Confiez-lui votre argent les yeux fermés, il vous promet monts et merveilles. Près de 300 personnes ont fait confiance à "Crypto Gouv", qui les appâtées sur YouTube avant de partir avec la caisse dans un baroud d'honneur final.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Crypto-actifs : le parquet de Paris ouvre une enquête sur une arnaque à 4 millions d'euros
Crypto-actifs : le parquet de Paris ouvre une enquête sur une arnaque à 4 millions d'euros © Photo by Kanchanara on Unsplash

La promotion débridée et non encadrée des investissements en crypto-actifs sur les réseaux sociaux est surveillée de plus en plus près par les régulateurs. Une actualité vient de leur donner une nouvelle fois raison. Une enquête a été ouverte mi-juillet à Paris pour une escroquerie commise par un youtubeur, pour un montant estimé à 4 millions d'euros, a révélé France Inter. La radio précise qu'une quarantaine de plaintes ont été déposées et que le nombre de victimes pourrait s'élever à près de 300 personnes, dont certaines ont investi plusieurs dizaines de milliers d'euros.
 

la provocation jusqu'au bout

Ce youtubeur, dont l'identité n'est pas connue, se faisait appeler Crypto Gouv et avait réuni plusieurs milliers d'abonnés auxquels il a proposé d'investir via des "pools" de liquidité, des fonds mis en commun dans les applications de finance décentralisée sur la blockchain, qui sont utilisés pour le prêt et l'échange de crypto-actifs dans le but de générer du rendement. Il échangeait avec ses victimes sur les messageries Telegram et Discord. Crypto Gouv promettait des rendements totalement extravagants (jusqu'à 100% par mois), qui auraient dû alerter les internautes, tout comme d'autres indices rappelés par le youtubeur Road to Millions, qui avait émis de gros doutes dès la fin mai. Mais cela n'a pas empêché les victimes de tomber dans son piège.

Le 9 juillet, Crypto Gouv a révélé lui-même le pot aux roses, en annonçant qu'il disparaissait en emportant le magot avec lui. Ses victimes avaient été suffisamment naïves pour lui confier leurs économies en acceptant de n'avoir aucun contrôle sur leur argent puisque le youtubeur était le seul détenteur du compte. Il pousse même le vice jusqu'à prendre ses victimes à partie dans son message d'adieu, en les qualifiant d'"égoïstes" et d'"avares", et en affirmant qu'il utilisera le bénéfice de son escroquerie pour venir en aide à l'Ukraine. Ultime provocation, il affirme : "SVP arrêtez de penser que le Bitcoin c'est une révolution positive. Si vous pensez que la crypto va nous aider, c'est que vous voyez uniquement les gains que vous pouvez en tirer." "Gloire à l'Ukraine et à la liberté", signe-t-il.

aux états-unis, la ftc monte en puissance

Rappelons qu'en France, à moins d'être immatriculé auprès de l’Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance (ORIAS), il est interdit d'exercer des activités de conseil en investissement et d'intermédiation financière. Et que pour proposer des services d'investissement en crypto-actifs auprès du public français, il faut s'enregistrer auprès de l'AMF en tant que PSAN.

Aux Etats-Unis, 46 000 plaintes ont été déposées entre janvier 2021 et mars 2022 auprès de la Federal Trade Commission (FTC) en lien avec des arnaques aux crypto-actifs. Cette semaine, le régulateur américain de la finance a annoncé avoir porté plainte contre 11 personnes impliquées dans une pyramide de Ponzi géante, dont le butin est estimé à 300 millions de dollars. La FTC, qui dispose d'une unité dédiée aux crypto-actifs en train de monter en puissance, dénombre plusieurs millions de victimes dans le monde.