Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Cryptokitties, l'improbable jeu de chatons virtuels qui embouteille la blockchain Ethereum

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Peu connue du grand public, la blockchain Ethereum était jusqu'à présent expérimentée (voire utilisée) par des industriels, des assureurs ou encore pour des problématiques de supply chain et des objectifs de levée de fonds en cryptomonnaie. Elle connaît aujourd'hui un succès inattendu grâce à un jeu... de chatons virtuels. Depuis le 28 novembre 2017, plus de 30 000 "CryptoKitties" se sont échangés sur le protocole distribué pour l'équivalent de 4,8 millions de dollars.

Cryptokitties, l'improbable jeu de chatons virtuels qui cartonne sur... Ethereum
Cryptokitties, l'improbable jeu de chatons virtuels qui embouteille la blockchain Ethereum © Cryptokitties

Lancée en 2015, la blockchain Ethereum a pour ambition de créer toutes sortes de scénarios très sérieux grâce à son protocole décentralisé et ses "smart contracts". La filiale de Total spécialisée dans le développement durable Greenflex envisage de l'utiliser pour déployer des boucles énergétiques locales. Axa et la start-up lilloise Utocat y ont recours pour créer de nouveaux contrats d'assurance paramétriques. Le programme alimentaire mondial des Nations Unies exploite également ce système de registre distribué pour assurer un suivi de l'approvisionnement en nourriture. La monnaie virtuelle ether échangée sur ce protocole est également utilisée dans le cadre des Initial coin offering (ICO).

 

Des chatons virtuels uniques à collectionner

Les fondateurs d'Ethereum avaient-ils envisagé que l'application la plus populaire du protocole soit un jeu de chatons virtuels ? Depuis quelques jours, de nombreux médias américains rapportent le succès fulgurant (et irrationnel) de Cryptokitties. Imaginée par le studio Axiom Zen, basé à San Francisco et à Vancouver, l'application se présente comme l'un des premiers jeux blockchain. Elle consiste à acheter des chats virtuels avec de l'ether (la monnaie virtuelle de la blockchain Ethereum), de les élever et de les collectionner.

 

Particularité du jeu : celui-ci repose sur cinq "smart contracts" d'Ethereum et chaque chat virtuel dispose d'aptitudes et d'attributs différents. Toutes les identités uniques sont enregistrées sur le registre distribué. "Dans CryptoKitties, les utilisateurs collectent et élèvent des créatures adorables que nous appelons CryptoKitties. Chaque chaton possède un génome unique qui définit son apparence et ses caractéristiques. Les joueurs peuvent élever leurs chatons pour créer de nouveaux amis à fourrure et débloquer des attributs rares", peut-on lire sur la page de présentation du jeu. Les joueurs peuvent également associer deux chatons virtuels pour créer une nouvelle entité.

 

11% des transactions sur Ethereum

Selon les décomptes de la plate-forme Crypto Kitty Sales, plus de 30 000 chats virtuels se sont vendus pour l'équivalent de 4,8 millions de dollars depuis le lancement du jeu le 28 novembre dernier. Certains chats se sont vendus pour des montants supérieurs à 246 ethers, (soit l'équivalent de 117 712 dollars). Aujourd'hui, les ventes de Cryptokitties représentent plus de 11% des transactions réalisées sur Ethereum. "Nous voulions rendre la technologie blockchain accessible à l'utilisateur de tous les jours car nous pensons qu'il s'agit d'une étape clé pour voir la technologie adoptée", a indiqué Bruce Bladon, responsable de la communication d'Axiom Zen, à l'agence Bloomberg. "Nous voulions explorer les applications de blockchain en dehors des ICO et des cryptomonnaies", poursuit-il.

 

Reste que cet emballement crée des embouteillages... "Les transactions en attente sur la blockchain Ethereum ont atteint des sommets au cours des dernières 24 heures, principalement à cause du trafic de CryptoKitties", a déclaré à l'agence Bloomberg Nolan Bauerle, directeur de la recherche chez CoinDesk. Un ralentissement qui pose notamment la question de la scalabilité de l'infrastructure. Un point qui pourrait devenir critique si la blockchain Ethereum se transformait à l'avenir en plate-forme privilégiée par les éditeurs de jeux vidéo.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale