Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cryptomonnaies : Binance obtient le sésame pour attaquer le marché français

La plus grosse bourse d'échange mondiale de cryptomonnaies vient d'obtenir le statut de PSAN enregistré auprès de l'AMF, qui lui permet de s'adresser aux clients français.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cryptomonnaies : Binance obtient le sésame pour attaquer le marché français
Cryptomonnaies : Binance obtient le sésame pour attaquer le marché français © facebook.com/binance

Ca y est, Binance peut exercer officiellement en France. La première bourse d'échange mondiale de cryptomonnaies a annoncé le 4 mai avoir obtenu le statut de prestataire de services sur actifs numériques (PSAN) auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF), ce qui l'autorise à s'adresser aux consommateurs français, par exemple par le biais de campagnes publicitaires. C'est le premier enregistrement de Binance dans un pays européen. On peut observer qu'il a d'ailleurs bouclé cette procédure assez rapidement, certains acteurs du marché mettant parfois plus d'un an à obtenir leur enregistrement.  


Création de 250 emplois

"Suite à l'enregistrement, Binance développera de manière significative ses opérations en France et a l'intention de recruter jusqu'à 250 personnes axées sur le développement des cryptomonnaies et des infrastructures blockchain", précise la plateforme d'origine chinoise dans un communiqué. En novembre dernier, le fondateur et DG de Binance, Changpeng Zhao dit "CZ", avait annoncé un investissement de 100 millions d'euros dans la création d'un hub de R&D en France dédié à la blockchain et aux cryptomonnaies. Une opération baptisée "Objectif Lune", qui a reçu la bénédiction du secrétaire d'Etat au numérique Cédric O.

Binance permet d'acheter, de conserver et de vendre des cryptomonnaies et des NFT, des produits dérivés, et offre des services de finance décentralisée (staking, prêts…). La plateforme revendique 90 millions de clients dans le monde.

Avec son nouveau statut PSAN, Binance fait un pas vers la respectabilité. La plateforme a en effet été mise en cause à plusieurs reprises par les régulateurs, pour ses pratiques opaques et peu en accord avec les exigences de conformité vis-à-vis de la lutte anti-blanchiment.