Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

CSC fusionne son activité secteur public avec SRA

Une fois scindé en deux, le groupe américain de services numériques CSC va fusionner l’entité dédiée au gouvernement américain avec la société SRA International, un autre acteur de ce secteur.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

CSC fusionne son activité secteur public avec SRA
US Army, l'un des clients de référence de CSC © PEO C3T - Flickr - CC

C’est une nouvelle étape dans la restructuration de Computer Science Corp (CSC). Le groupe américain de services numériques prévoit de fusionner son activité dédiée au secteur public aux Etats-Unis avec un autre acteur national de ce secteur, la société SRA (Systems Research and Applications). La transaction devrait être finalisée en novembre 2015.

 

Une transaction de 390 millions de dollars

En mai 2015, CSC a annoncé son intention de se scinder en deux entités distinctes. D’un côté, CSC Entreprise, vouée au marché privé. De l’autre, CSC Government Services, servant le marché public du gouvernement américain. C’est cette deuxième entité qui sera combinée avec SRA pour créer une société de 19 000 personnes et 5,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires.

 

Sur le plan financier, cette opération revient au rachat de SRA par CSC Government Services pour un montant de 390 millions de dollars. La future société, dont le nom reste à déterminer, conservera son siège en Virginie et aura comme PDG Lawrence Prior, le patron de l’activité secteur public de CSC en Amérique du Nord. Elle sera détenue à 84,7% par les actionnaires de CSC Government Services et à 15,3% par ceux de SRA. Près de trois quarts de son chiffre d’affaire sont réalisés dans les domaines de la cybersécurité, du développement logiciel, du cloud et l’infrastructure informatique. Parmi ses grands clients figurent les ministères de la défense et de l’intérieur, le Pentagone et les agences de renseignement.

 

Impact de la transformation digitale

Selon PAC, CSC se classe quatrième ESN (entreprise de services numériques) dans le monde, derrière IBM, HP et Accenture. Cette restructuration vise à redresser un groupe malmené par la révolution de la transformation digitale et l’irruption du cloud computing. Elle est censée aussi le libérer de son positionnement sur le marché souverain du secteur public aux Etats-Unis, pour nouer plus facilement des partenariats et mener des fusions-acquisitions sur le marché des entreprises.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale