Actualité web & High tech sur Usine Digitale

CSM lève 1,4 million d'euros pour aider les entreprises à repenser leurs bureaux

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Levée de fonds La société Connected spaces management (CSM) installe des objets connectés dans les entreprises pour comprendre l'utilisation réelle des espaces et suggérer des pistes d'amélioration. Elle vient de lever 1,4 million d'euros.

CSM lève 1,4 million d'euros pour aider les entreprises à repenser leurs bureaux
CSM lève 1,4 million d'euros pour aider les entreprises à repenser leurs bureaux © CSM

Flex office, coworking, télétravail : on travaille de plus en plus à distance, loin des bureaux de son entreprise, ou sur des espaces partagés. Une évolution qui suit les mutations du travail rendues possibles par le numérique. Les grands groupes y voient une opportunité pour repenser leurs espaces de travail. Il s'agit bien sûr d'économiser des mètres carrés (de plus en plus chers)… mais pas uniquement.

 

une cartographie de l'environnement de travail

La start-up parisienne CSM (Connected spaces management) fournit aux groupes qui veulent réaménager leurs bureaux des solutions clés en main. Cette société créée en juin 2016, qui compte 10 salariés,  a développé avec des partenaires des objets connectés permettant de monitorer l'utilisation réelle de chaque espace. La société peut ainsi définir les zones sous ou sur-utilisées et suggérer des pistes d'amélioration. Elle digitalise au passage les salles et bureaux pour en permettre la réservation en lignes. "Nous nous voyons comme des partenaires de la transformation des entreprises, commente Jérôme Duc, co-fondateur de CSM. La refonte des espaces peut être l'occasion de gagner des mètres carré, mais cela doit se faire sans dégrader les conditions de travail, sans nuire à la productivité et à l'attractivité de l'entreprise. Nous sommes toujours à la recherche de cet équilibre".

 

CSM a développé une expertise sur la conception d'objets connectés, la technologie de communication (elle a opté pour le réseau bas débit Sigfox), la collecte et le traitement des données. "Nous fournissons des indicateurs que tout le monde peut comprendre – services immobilier, dirigeants, RH, managers, partenaires sociaux – pour une aide à la décision". La start-up revendique une approche métiers, liées aux besoins des sociétés, et non purement technologique, même si elle se dit l'un des rares acteurs de secteur à avoir industrialisé ses solutions. "Les autres sont plus dans l'expérimentation à petite échelle, les proof of concept, l'artisanat", tacle le dirigeant. CSM vient de déployer ses capteurs dans les bureaux de Grant Thorton, à Neuilly (un bâtiment de 13 000 m²).

 

2 millions d'euros de financements

Pour continuer sur sa lancée, la société vient de lever 1,4 million d'euros auprès d'investisseurs privés, complété par un prêt de 600 000 euros octroyé par Bpifrance. Ces fonds vont lui permettre de poursuivre ses efforts en R&D et d'accélérer à l'international. CSM a déjà des projets en  Allemagne, Suisse, Espagne et Italie.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale