Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Currents va rejoindre le cimetière de Google en 2023

L'application de messagerie d'entreprise,  construite sur les cendres de Google+, va migrer dans Workspace. Le dernier événement d'une longue liste d'itérations dans les outils de messagerie de Google.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Currents va rejoindre le cimetière de Google en 2023
Currents va rejoindre le cimetière de Google en 2023 © flickr.com/stampinmom/

Une oraison funèbre de plus pour un produit de Google, qui n'aura vécu que trois ans et demi. L'application d'entreprise, lancée en avril 2019 pour remplacer le défunt réseau social Google+, qui n'aura jamais décollé, disparaîtra en 2023. Ses utilisateurs seront invités à utiliser Workspace, l'ensemble de solutions collaboratives (Gmail, Calendar, Drive, Meet…) de Google pour les entreprises, qui comprend des chatrooms (Spaces). Dans un message posté sur son blog, Google indique qu'il accompagnera ses clients dans la migration.

"Transférer Google Currents à Spaces évite d'avoir un espace séparé, en silo, et offre aux organisations une expérience moderne et de qualité professionnelle reflétant la façon dont fonctionne le monde aujourd'hui. Spaces offre un espace central aux équipes pour engager des discussions par thème, partager du savoir et des idées, faire avancer des projets, et créer des communautés ainsi qu'une culture d'équipe." Spaces devrait être intégré à Gmail en avril.

La marque "Currents" était d'abord apparue chez Google en 2011, pour baptiser une application mobile de consultation de contenus magazine ("Flux d'Actu", en France), avant d'être utilisée pour la messagerie collaborative en entreprise. Il y a de quoi s'y perdre, mais ce n'est rien à côté des dénominations multiples qu'a pris la messagerie instantanée au fil des années chez Google (Google Talk, Hangouts, Allo, Chat…). Mais le meilleur, c'est que Google Spaces désignait justement aussi une application mobile de messagerie de groupe, lancée en 2016 et fermée en 2017. Pour le grand public, ces changements ne sont peut-être pas très significatifs, mais on peut imaginer que les clients entreprises s'attendent à un minimum de continuité et de cohérence.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.