Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

CybeleTech, la start-up française qui calcule la croissance des plantes

L’agriculture doit produire plus et de meilleure qualité, tout en polluant moins. CybeleTech relève le défi grâce à la simulation de la croissance des plantes intégrant des données issues des parcelles.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

CybeleTech, la start-up française qui calcule la croissance des plantes
CybeleTech, la start-up française qui calcule la croissance des plantes

Mon premier est un ingénieur agronome, mon ­deuxième est un enseignant spécialiste de la simulation numérique, mon troisième est un élève ingénieur passionné de développement informatique, mon quatrième est un spécialiste du marketing dans l’agroalimentaire et mon tout porte un nom évoquant la divinité phrygienne de la nature et de l’abondance. Qui suis-je ? CybeleTech, bien sûr, la start-up française créée fin 2011 pour modéliser la croissance des plantes. « "Comme souvent, avant d’être de la technologie, CybeleTech est l’histoire de la rencontre d’hommes", explique Marie-Joseph Lambert, ancien directeur de la prospective chez Novartis Agro, l’un des cinq cofondateurs avec le mathématicien Christian Saguez, son disciple Paul-Henry Cournède et deux autres membres de son équipe Digiplante (Véronique Letort, professeur et adjointe de Paul-Henry, et Benoit Bayol).

 

Un modèle fondé sur des mesures en temps réel

L’ingénieur agronome de l’histoire, Philippe de Reffye (qui n’est pas cofondateur), Christian Saguez l’a rencontré au début des années 2000 pour développer un modèle de simulation de la croissance et de l’architecture des plantes à usage agronomique et d’imagerie. Ils créent en 2003 l’équipe de recherche Digiplante, commune à l’École centrale de Paris. Une équipe qui, sous la houlette de Paul-Henry Cournède, développe un modèle de croissance des plantes qui sera utilisé dans une application touristique du conseil régional d’Ile-de-France pour simuler en 3 D sur le web l’aspect des jardins du château de Versailles.

 

L’application séduit Marie-Joseph Lambert, qui recherche un modèle de croissance des végétaux pour synthétiser et exploiter les données en sa possession. "Si ces gars-là sont capables de faire cela, il faut que je les rencontre", se dit-il. Plusieurs projets sont alors montés pour valider la faisabilité et tester la pertinence de l’approche. Devant leur succès, Christian Saguez, ­Paul-Henry Cournède et Marie-Joseph Lambert créent ­CybeleTech fin 2011. Les premières commandes émanent d’un opérateur satellitaire désirant offrir davantage de services autour de ses images et d’un semencier lancé dans une démarche de modélisation de sa sélection génotypique.

 

Le savoir-faire de CybeleTech permet de lier les modèles mécanistiques de croissance des plantes, issus de Digiplante, avec l’exploitation d’images satellitaires donnant le potentiel biomasse des plantes en tout point d’une parcelle. On peut alors, en fonction des conditions climatiques prévues, déterminer les justes apports d’engrais ou de traitement ­phytosanitaire pour polluer le moins possible tout en atteignant les objectifs de valeur ajoutée fixés.

 

La solution permet de ne plus travailler en fonction de l’expérience extrapolée des années passées, mais en fonction de mesures faites sur la culture en temps réel. Il devient ainsi possible de prévoir finement l’arrivée de maladie en fonction du stade réel d’évolution de la plante et d’accroître sa protection tout en diminuant le nombre d’interventions. Une approche qui permettra à court terme de relever les défis de l’agriculture : multiplier la production par 1,5 tout en consommant 30 à 40 % d’entrants en moins et en augmentant la qualité sanitaire des produits.

 

Vers un PLM du végétal

"L’étape suivante permettra de sélectionner la variété de plantes à semer et de définir tout le process autour de sa croissance dans une parcelle donnée, en fonction des ­qualités escomptées pour le produit fini. Une sorte de “PLM [product lifecycle management, ndlr] du végétal” assurant le lien entre l’aval et l’amont", explique Marie-Joseph Lambert. CybeleTech assure pour le moment une dizaine d’études ponctuelles par an pour des industriels. Mais il est prévu à court terme d’offrir des services en ligne aux agriculteurs qui, via leurs coopératives, pourraient se voir proposer les semences et les entrants nécessaires pour obtenir le maximum de chaque parcelle.

 

CybeleTech travaille aujourd’hui sur les grandes cultures (céréales, oléagineux), le maraîchage (tomates, fraises), les cultures pérennes (vigne), et va se développer vers les forêts (valorisation de la ressource, adaptation au changement climatique) et les productions tropicales (café, cacao, coton, bananes). C’est ce qui fait dire à Marie-Joseph Lambert que CybeleTech pourrait réaliser un chiffre d’affaires de 5 à 10?millions d’euros dans les cinq ans à venir. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale