Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cyberattaques : Taïwan accuse deux groupes de hackers liés au gouvernement chinois

Vu ailleurs Taïwan accuse deux groupes de hackers, que le pays relie au gouvernement chinois, d'avoir attaqué au moins dix agences gouvernementales et 6 000 comptes email de fonctionnaires dans l'optique de voler des données importantes.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cyberattaques : Taïwan accuse deux groupes de hackers liés au gouvernement chinois
Cyberattaques : Taïwan accuse deux groupes de hackers liés au gouvernement chinois © TheDigitalArtist/Pixabay

Taïwan a accusé mercredi 19 août 2020 deux groupes de hackers liés au gouvernement chinois d'avoir mené des cyberattaques à l'encontre de ses agences gouvernementales. Le gouvernement taïwanais a appelé à la vigilance, déclare Reuters qui rapporte ces accusations de cyberattaque.

10 agences gouvernementales et 6 000 adresses mails visées
"Des groupes de hackers chinois ont infiltré des agences gouvernementales et leurs fournisseurs de services d'information depuis longtemps", a déclaré le directeur adjoint du Bureau taïwanais d'investigation sur la cybercriminalité Liu Chia-zung. L'attaque, qui a commencé début 2018, a visé au moins 10 agences gouvernementales et les comptes mails de 6 000 fonctionnaires. Les cybercriminels auraient ciblés des failles dans les systèmes développés par des fournisseurs de services numériques du gouvernement taïwanais.

Au moins quatre prestataires technologiques taïwanais figurent parmi les cibles de ces hackers. Taïwan n'a pas été en capacité d'identifier quelles données ont été volées car les hackers ont dissimulé leurs traces. "Ils cherchaient à se procurer des documents et des données gouvernementales importantes, a simplement précisé Liu Chia-zung. Certaines données gouvernementales ont pu fuiter. Cela a fait peser une menace importance".

Deux groupes de hackers chinois accusés
Le bureau taïwanais d'investigation sur la cybercriminalité enquête toujours pour voir si des sociétés des individus taïwanais ont collaboré avec les hackers. Il a aussi rappelé la nécessité pour les agences gouvernementales d'accroître leur contrôle sur leurs fournisseurs de services.

Taïwan assure que les deux groupes de hackers ayant menés ces attaques, Blacktech et Taidoor, sont soutenus par le parti communiste chinois. Le gouvernement chinois, de son côté, nie systématiquement les accusations de cyberattaques portées à son encontre. Et la Chine affirme punir régulièrement des cybercriminels.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media