Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cybercriminalité : Interpol procède à 1000 arrestations dans plusieurs centaines d'affaires

Dans le cadre d'une opération menée dans 22 juridictions, l'organisation de police criminelle a saisi 27 millions de dollars issus de la fraude en ligne (phishing, virus, escroqueries diverses, blanchiment…).
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cybercriminalité : Interpol procède à 1000 arrestations dans plusieurs centaines d'affaires
Cybercriminalité : Interpol procède à 1000 arrestations dans plusieurs centaines d'affaires © Interpol

Une opération de police coordonnée par Interpol dans 20 pays a permis d'aboutir à l'arrestation de 1003 suspects et à la saisie de près de 27 millions de dollars de butin issu d'arnaques et de fraude en ligne, ainsi que du blanchiment de paris en ligne illégaux. 2350 comptes bancaires ont été gelés. Répondant au nom de code Haechi-II, l'opération s'est déroulée sur 4 mois, entre juin et septembre 2021. Elle fait suite à Haechi-I, dans le cadre d'un programme de trois ans soutenu par la Corée du Sud destiné à lutter contre la fraude financière en ligne.

Haechi-II a permis de clore 1660 affaires différentes, indique L'organisation internationale de police criminelle dans son communiqué, et de tester pour la première fois un nouveau mécanisme de coopération entre les 194 États membres d'Interpol – baptisé Anti-Money Laundering Rapid Response Protocol (ARRP) -, permettant de bloquer plus rapidement la circulation de flux financiers illicites, qui sera officiellement lancé en 2022.

"Pandémie de cybercrime"
"Les résultats de l'opération Haechi-II montrent que l'explosion du crime financier en ligne entraînée par la pandémie de Covid-19 n'est pas prêt de décliner", a déclaré le secrétaire général d'Interpol Jürgen Stock. "Seul ce niveau de coopération internationale et de coordination est en mesure de permettre aux forces de l'ordre nationales de s'attaquer à cette pandémie parallèle de cybercrime", a-t-il ajouté.

Interpol décrit une affaire parmi d'autres, résolue dans le cadre de cette opération, impliquant une entreprise textile en Colombie. Celle-ci s'est vue extorquer 8 millions de dollars après que les criminels se sont fait passer pour le représentant légal de la société dans un mail demandant de transférer 16 millions de dollars sur des comptes dans une banque chinoise. 94% des fonds ont pu être interceptés grâce à la coopération des bureaux d'Interpol à Pékin, Bogota et Hong Kong.

Les polices des territoires suivants ont contribué à l'opération Haechi-II : Angola, Brunei, Cambodge, Colombie, Chine, Hong Kong, Inde, Indonésie, Irlande, Japon, Corée du Sud, Laos, Macao, Malaisie, Maldives, Philippines, Roumanie, Singapour, Slovénie, Espagne, Thaïlande, Vietnam.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.