Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cybermenaces : les agents d'assurance et la gendarmerie s'allient pour sensibiliser les PME

La Fédération nationale des agents généraux d'assurance a signé un partenariat avec la gendarmerie nationale dans le but de sensibiliser les PME au risque cyber, méconnu et insuffisamment couvert.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cybermenaces : les agents d'assurance et la gendarmerie s'allient pour sensibiliser les PME
Cybermenaces : les agents d'assurance et la gendarmerie s'allient pour informer les PME © Jonathan Chng/Unsplash

La Fédération nationale des syndicats d'agents généraux d'assurance, Agea, et la Fédération française de l'assurance ont signé un partenariat avec la gendarmerie nationale mardi 28 septembre, pour sensibiliser les agents d'assurance au risque cyber. Eux-mêmes ont pour mission d'informer leurs clients, TPE et PME, sur les risques en matière de cybersécurité, les outils de prévention, et les solutions d'assurance à leur disposition.

Cet accord se déclinera au niveau local en s'appuyant sur les référents départementaux cyber de la gendarmerie ainsi qu'à travers l'organisation de colloques régionaux.

Des PME très exposées au risque cyber
Le risque cyber est encore méconnu et sous-estimé par les PME, bien que les attaques par phishing avec demande de rançon, qui représenteraient 80% des cyberattaques en France, ont été multipliées par 3,5 en un an, en 2020, selon l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi). Ces attaques peuvent être fatales aux PME, comme cela a été le cas pour l'entreprise de lingerie Lise Charmel, une PME de lingerie féminine, qui a été placée en redressement judiciaire en février 2020 après avoir ainsi perdu plusieurs millions d'euros. L'entreprise n'a finalement pas mis la clé sous la porte.

Pour les assureurs, le coût des cyberattaques en France a lui aussi été multiplié par trois entre 2019 et 2020, pour atteindre 217 millions d'euros, selon l'Association pour le management des risques et des assurances de l'entreprise (Amrae). Le marché s'est tendu depuis le Covid-19 et la multiplication des attaques, si bien que selon une étude du courtier Gras Savoye Willis Towers Watson, les primes ont flambé, et entre les pré-requis de prévention et les interdits de souscription, il devient de plus en plus difficile pour les entreprises de s'assurer. 

Lutter contre "le phénomène de sous-perception du risque"
Le sujet préoccupe le gouvernement, qui a installé en juin dernier un groupe de travail au sein de la direction du Trésor, dont le but est d'améliorer l'offre d'assurance cyber, de mieux mesurer ce risque, et de "lutter contre le phénomène de sous-perception de ce risque par les entreprises".