Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cybersécurité : Diateam veut renforcer ses positions sur le secteur maritime et portuaire

Spécialisée dans les solutions de sécurité, la société brestoise Diateam déploie notamment des cyber-ranges permettant de s’entrainer aux combats cyber. Elle commence à en monter un dédié au secteur maritime et portuaire.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cybersécurité : Diateam veut renforcer ses positions sur le secteur maritime et portuaire
Les cyber-ranges de Diateam sont hybrides ou virtuels selon les besoins. © Diateam

Fondée en 2002, Diateam se spécialise notamment dans le déploiement de cyber-ranges. Ces équipements virtuels permettent aux organisations de simuler des entraînements aux combats cyber, mais aussi aux éditeurs de solutions et d’équipements de les tester en conditions réelles. La société brestoise a déjà mis en place des cyber-ranges pour de multiples organisations civiles et militaires en France comme à l’étranger, des OIV, des OIS mais aussi des universités et écoles.

Investir le marché maritime et portuaire
Aujourd’hui, Diateam se donne pour ambition renforcer ses positions sur un marché spécifique : le secteur maritime et portuaire. Pour ce faire, la société est en train de monter, dans ses locaux à Brest, un cyber-range hybride adapté aux besoins des acteurs de ce marché. Concrètement, le cyber-range se matérialisera sous la forme d’une passerelle de bateau. L’équipement sera opérationnel à l’été 2022.

"Ce sera un cyber-range hybride. On pourra y relier des automates, des systèmes réseaux pour réaliser, à partir de données et protocoles réels, des exercices de simulation et d’entrainements. Mais on pourra également y ajouter des éléments virtualisés", détaille Guillaume Prigent, le président de Diateam. Le cyber-range sera aussi ouvert aux entreprises qui voudront expérimenter dans un environnement maritime et portuaire réaliste les solutions qu’elles développent.
 


Le projet Cyber-Mar
Avec cet équipement, présenté comme unique en Europe, Diateam entend sensibiliser les acteurs du monde maritime et portuaire aux enjeux de cybersécurité. Ce projet s’inscrit dans le prolongement du projet H2020 Cyber-Mar. Diateam est, avec douze autres structures dont Atos, Naval Group ou Air, l’un des partenaires de ce projet européen doté de 6 millions d'euros de budget sur trois ans.

Cyber-Mar vise à mettre en place une plateforme de simulation adaptée aux particularités du secteur maritime et de sa chaîne logistique.  Un premier scénario d’attaque du port de Valence en Espagne a déjà été développé sur la solution de Diateam.

Un partenariat commercial Thales
Le secteur maritime et portuaire est l’un des axes stratégiques de Diateam. Pour autant, la société brestoise entend poursuivre le déploiement de ses cyber-ranges sur ses marchés historiques. En parallèle de ses actions commerciales en direct, elle s’appuie sur un partenariat signé en 2019 avec l’un de ses clients historiques : Thales.

Les cyber-ranges de Diateam sont désormais intégrés, sous la marque Thales Cyber Range powered by Diateam, au catalogue du géant français. "Cela nous a permis de concrétiser plusieurs affaires à l’international, comme à Dubaï avec l’équivalent de l’Anssi, à Oman avec sa Cyber Académie ou encore au Qatar", détaille Guillaume Prigent, évoquant la combinaison de la renommée de Thales et l’expertise Diateam. Ses solutions sont notamment labélisés "Cybersecurity Made in Europe" et "Utilisé par les armées françaises".

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.