Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cybersécurité : La start-up franco-américaine Volterra rachetée par F5 pour 500 millions de dollars

Volterra, issu de la fusion entre le Français Acorus Networks et le Californien Volterra, entre dans le giron du spécialiste de la cybersécurité F5 Networks. La transaction s'élève à 500 millions de dollars. Avec cette opération, F5 souhaite "résoudre la réalité complexe des entreprises multiclouds", une problématique au cœur de la technologie de Volterra.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cybersécurité : La start-up franco-américaine Volterra rachetée par F5 pour 500 millions de dollars
Cybersécurité : La start-up franco-américaine Volterra rachetée par F5 pour 500 millions de dollars © Glassdoor

L'éditeur de logiciels de cybersécurité américain F5 Networks vient de racheter la start-up Volterra pour un montant de 500 millions de dollars, dont 440 millions de dollars en cash. L'opération a été approuvée par les conseils d'administration des deux sociétés et devrait être conclue avant la fin du mois de mars, sous réserve des approbations réglementaires.

Volterra devient pleinement américain 
La société Volterra est issue de la fusion en juillet 2019 entre la start-up française Acorus Networks, spécialisée dans la protection des connexions internet des entreprises contre les attaques de déni de service (DDoS), et l'entreprise californienne Volterra.

A cette époque, les fondateurs Raphael Maunier et Benjamin Schilz affirmaient garder la main sur la partie opérationnelle mais perdaient leur statut d'actionnaire majoritaire. Avec ce rachat, la société devient donc pleinement américaine.

Une plateforme pour les entreprises multiclouds
F5 a pour ambition de "créer une solution SaaS qui résoudra les plus gros problèmes" de ses clients, explique François Locoh-Donou, président et directeur général de F5, cité par Techcrunch. "Avec Volterra, nous faisons avancer votre vision des applications adaptatives avec une plateforme Edge 2.0 qui résout la réalité complexe des entreprises multiclouds à laquelle elles sont confrontées", poursuit-il.

Soutenu à son lancement par M12 (fonds d'investissement de Microsoft) et Samsung Ventures, Volterra fournit une plateforme cloud distribuée pour le déploiement, la connexion, la sécurisation et l’exploitation des applications et données distribuées sur les sites multicloud et périphériques. La solution est conçue pour fournir une façon unique de visualiser les composants de sécurité, d'exploitation et de gestion.

Le Covid-19, un accélérateur vers le cloud
Le fondateur et CEO de Volterra, Ankur Singla, raconte dans un billet de blog annonçant le rachat que la pandémie de Covid-19 "a radicalement changé la donne". Alors qu'au lancement de la solution en 2019, les "cas d'usages concrets" n'étaient pas toujours évidents "le Covid-19 a accéléré la numérisation des expériences physiques et mis en ligne une plus grande partie de nos activités quotidiennes", poursuit-il. Ce qui a provoqué "des pics massifs du trafic Internet mondial tout en créant de nouveaux vecteurs d'attaque qui ont un impact sur la sécurité et la disponibilité de notre ensemble croissant d'applications quotidiennes", analyse le CEO.

En effet, la transition vers le cloud, qui connaissait déjà une tendance à l'accroissement, a explosé avec la pandémie de Covid-19. D'après Deloitte, le marché mondial des produits Edge atteindra 12 milliards de dollars en 2021 et continuera de croître à un rythme de 35 % par an par la suite. "D'ici 2023, près des trois quarts des entreprises, tous secteurs confondus, déploieront une forme d'informatique edge", d'après le cabinet de conseil. Cette dynamique pose de nouveaux défis en matière de sécurité informatique, auxquels F5 compte bien proposer des solutions.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media