Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Cybersécurité : le débat sur le Patriot Act s'invitera-t-il dans les allées du FIC de Lille ?

Surveillance accrue des réseaux électroniques pour déjouer les attentats, piratage sauvage des films de Sony Pictures, protection des systèmes informatique des entreprises d’importance vitale… Au forum international de la cybersécurité qui se tient à Lille les 20 et 21 janvier, l’actualité récente montre que la sécurité informatique devient tout sauf optionnelle.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Cybersécurité : le débat sur le Patriot Act s'invitera-t-il dans les allées du FIC de Lille ?
Cybersécurité : le débat sur le Patriot Act s'invitera-t-il dans les allées du FIC de Lille ? © Kryptyk - Flickr - C.C.

Au forum international de la cybercriminalité qui va se tenir à Lille les 20 et 21 janvier, la récente actualité va forcément s’inviter dans les allées du salon. Les attentats qui ont frappé notre pays en ce début d’année ont soulevé de nombreuses questions sur une surveillance accrue du Web et des réseaux sociaux afin de déjouer des attaques terroristes en préparation.

Les milliers de visiteurs qui feront le déplacement dans la capitale du Nord devraient ainsi questionner les 120 exposants et 250 intervenants pour connaître les solutions technologiques disponibles et efficaces sans pour autant sacrifier nos libertés individuelles.

L’intervention du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve en ouverture du salon est très attendue. Le ministre pourrait préciser son intention de renforcer ou de faire évoluer le cadre législatif actuel dans le domaine de la surveillance des réseaux Internet. Dans tous les cas, le débat est lancé sur la pertinence d’adopter un Patriot Act à la française au risque de rogner sur la vie privée. En revanche, pour bon nombre d’observateurs de la communauté informatique, les lois actuelles et à venir (loi de programmation militaire, loi contre le terrorisme…) suffisent. 

 

Retrouvez notre dossier NUMÉRIQUE : NON AU PATRIOT ACT... MAIS OUI À DES OUTILS DE LUTTE ANTI-TERRORISTE

 

Réinventer la sécurité ?

La lutte contre la cybercriminalité contre les entreprises sera également à l’honneur de cette 7eme  édition. Là-encore, l’actualité suffit à sensibiliser les principaux concernés. Les déboires des studios Sony Pictures qui s’est fait pirater en décembre dernier plusieurs films ainsi que des mails sensibles envoyés par les principaux dirigeants du groupe, ont montré la vulnérabilité des entreprises et l’efficacité redoutable des pirates.

Autre annonce attendue par les entreprises, le calendrier de parution des décrets de la loi de programmation militaire et leurs contenus concernant les OIV (opérateurs d’infrastructure vitale), ces entreprises qui opèrent sur des secteurs d’activité critique (énergie, transport, finance…). Ces décrets devraient préciser la notion de point d’information vitale (et donc le périmètre de l’entreprise à protéger), et le niveau de sécurité attendu par les pouvoirs publics. Guillaume Poupard, directeur général de l’agence française de cybersécurité, l’ANSSI, aura l’opportunité d’apporter des précisions ce mardi 20 lors d’une table ronde intitulée "Faut-il réinventer la sécurité ?".

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian clôturera le salon mercredi en fin d’après-midi par un point sur l’avance de son plan Defense Cyber annoncé sur ce même salon l’an dernier et doté d’un milliard d’euros. 

Hassan Meddah

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

M. M
20/01/2015 09h53 - M. M

Alors qu’aucune enquête approfondie et indépendante n’a encore été conduite par l’autorité judiciaire, en particulier sur les nombreuses zones d’ombre de l’affaire, les médias et responsables politiques euro-atlantistes ont, d’ores et déjà, fixé une version des faits et tiré une conséquence : le renforcement du dispositif de surveillance généralisé à l’encontre de la population française. Les Français devraient s’opposer à tout projet de « patriot act ». Cette législation, profondément liberticide, loin d’améliorer la vie et la sécurité des Américains, a conduit les États-Unis à basculer dans une forme de tyrannie où l’état de droit ainsi que les libertés publiques et individuelles ont gravement régressé La seule et unique façon de combattre le terrorisme, c’est de lui retirer le terreau sur lequel il se développe. Cela signifie notamment : Qu’il ne faut pas armer et financer des terroristes au Moyen-Orient et se scandaliser ensuite que certains d’entre eux reviennent commettre le même type de crimes en France ; Qu’il ne faut pas mener des guerres d’agression contre les pays musulmans (Irak, Libye, Syrie…), illégales au regard du droit international, et s’étonner ensuite que des désespérés, armés et entraînés par l’Occident ou ses alliés au Moyen-Orient, aient l’idée d’aller se venger sur le territoire des pays agresseurs ; Qu’il ne faut pas poursuivre, au nom de la chimère de la « construction européenne » et de la prétendue « mondialisation inévitable », des politiques de régression sociale, de paupérisation et de chômage de masse, et découvrir ensuite avec effarement que parmi les millions de laissés pour compte, il s’en trouve quelques milliers qui ont tant perdu espoir qu’ils versent dans la petite ou la grande criminalité ; Qu’il ne faut pas faire preuve d’une immoralité et d’un cynisme permanents à la tête de l’État – en violant les référendums, en verrouillant l’information, en détruisant l’école républicaine, en mentant effrontément dans les programmes électoraux, en nommant des ministres corrompus ou fraudeurs, en permettant à ces mêmes ministres, une fois découverts, de regagner confortablement leur poste de député sans aucune poursuite, en étalant publiquement ses frasques conjugales, etc. – et réaliser ensuite que tout cela sape l’autorité de l’État, ridiculise les valeurs républicaines et suscite un immense dégoût de la part de ceux qui sont marginalisés, parmi lesquels certains, hélas, versent dans la grande délinquance.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale