Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Dalkia fluidifie ses communications en passant au cloud

Pour gagner en efficacité opérationnelle, le groupe de gestion énergétique Dalkia a basculé sur la solution de collaboration dans le cloud de Google. Avec l’avantage de mettre à la disposition des techniciens nomades les mêmes outils que ceux disponibles au bureau.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Dalkia fluidifie ses communications en passant au cloud
Dalkia fluidifie ses communications en passant au cloud © Rodolphe Escher

Les 4500 techniciens nomades de Dalkia, mobilisés pour la maintenance sur le terrain des 84 600 installations énergétiques gérées par la société, n’ont plus à rougir par rapport à leurs collègues sédentaires. A travers un smartphone ordinaire sous Android, ils accèdent aux mêmes applications de communication et collaboration de Google for Work, la solution de travail dans le cloud du géant d’internet. "C’est un ensemble d’outils simples et modernes, accessibles à tous les employés qu’ils soient au bureau ou à l’extérieur, et qu’ils passent par un PC fixe, un PC portable ou un smartphone", décrit Damien Bonte, le directeur informatique.

 

Ce n’était pas le cas avant. Dalkia, qui compte 11 260 collaborateurs dans le monde, dont 9000 techniciens, utilisait pour les employés de bureau Office, la solution bureautique traditionnelle de Microsoft. Les techniciens nomades étaient, eux, équipés de terminaux mobiles durcis, jugés trop onéreux et peu ergonomiques. Seule une petite partie d’entre eux disposait d'une messagerie aux fonctions limitées.

 

Google For Work, solution la moins propriétaire

 

Le projet a commencé en 2013 alors que la société est encore une coentreprise entre EDF et Veolia. "Nous sommes une société très décentralisée avec en France des centaines d’unités proches des clients, rappelle Damien Bonte. Nous voulons apporter de la cohérence interne, fluidifier les communications et améliorer l’efficacité opérationnelle." Des objectifs qui imposent le passage au cloud avec l’avantage d’unifier les usages non seulement entre les différentes unités du groupe mais aussi entre l’environnement de bureau et celui des mobiles.

 

Le choix s’est porté sur le service Google for Work. "C’est la solution la moins propriétaire du marché, la plus flexible et qui offre le meilleur rapport qualité-prix, estime le DSI de Dalkia. Elle est accessible sur tous types de terminaux indépendamment des marques. Pour les techniciens nomades, nous pouvons utiliser n’importe quels smartphones tournant sous Android."

 

"Toutes les liaisons entre nos postes et les serveurs de Google sont chiffrées" 

 

Mais qu’en-t-il de la sécurité des données ? Google ne garantit pas la localisation des données dans ses datacenters en Europe et sa pratique en matière de vie privée dans l’univers grand public suscite la méfiance de certaines entreprises. Des critiques que Damien Bonte balaie d’un revers de main. "La sécurité des données est bien traitée par Google, défend-il. Nous sommes dans l’environnement professionnel de Google, différent de ses solutions grand public. Nous restons propriétaires de nos données. Toutes les liaisons entre nos postes et les serveurs de Google sont chiffrées. Les données sont fragmentées sur différents datacenters. Google nous apporte toutes les garanties de sécurité et d’intégrité des données dont nous avons besoin."

 

Le déploiement a commencé par la messagerie Gmail, l’agenda Calendar et la messagerie instantanée Hangouts avant de s’étendre au traitement de texte Docs, au tableur Sheets, au travail collaboratif Sites ou encore au partage de fichier en ligne Drive. "Toutes les applications Google for Work sont aujourd’hui activées, confirme Romain Hervé, directeur général associé de Cirruseo, l'intégrateur qui accompagne Dalkia dans cette migration. Nous constatons en particulier une montée de l’utilisation de l’application Drive pour le partage de documents."

 

« Nous avons lancé ce projet, non pas juste pour changer de messagerie, mais surtout pour faire plus de choses qu’avant, insiste Damien Bonte. L’utilisation de Drive en est un exemple important d’usage nouveau en faveur de la collaboration et de l’efficacité. Nous envisageons de mettre le système Chromebox pour le visioconférence et développer un AppStore d'applis spécifiques à nos métiers. » Le chantier continue chez Dalkia. Toujours avec Google.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media