Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Dans cette start-up e-commerce, robotisation n'est pas synonyme de chômage

Vu ailleurs La start-up américaine Boxed a investi plusieurs millions de dollars pour automatiser les opérations de collecte et d'emballage de son principal entrepôt, situé dans le New Jersey. Le grossiste en ligne a accompagné cette transformation d'un vaste plan de formation pour maintenir les 115 emplois attachés au centre logistique.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Dans cette start-up e-commerce, robotisation n'est pas synonyme de chômage
Dans cette start-up e-commerce, robotisation n'est pas synonyme de chômage © Boxed

La robotisation des opérations logistiques ne rime pas forcément avec suppression d'emplois. C'est ce que veut prouver Boxed, une start-up américaine spécialisée dans la vente en ligne de produits en gros. Le 27 avril dernier, l'entreprise a annoncé avoir déployé un nouveau système robotique au sein de son entrepôt basé à Union, dans l'Etat du New Jersey. Particularité de cette mutation : elle s'accompagne du maintien de tous les emplois attachés à ce centre logistique grâce à un important plan de formation des collaborateurs, rapporte le magazine spécialisé Retail Dive.

 

115 emplois transformés... mais maintenus

Après 22 mois de conception, d'intégration et de développement logiciel, le hub logistique, déployé sur trois étages, accueille désormais un module de plus de 20 mètres, le long duquel plusieurs robots iBots réaliseront des tâches de picking et d'emballage. Selon les informations de CNN, le grossiste en ligne aurait dépensé plusieurs millions de dollars pour réinventer son entrepôt. Un investissement XXL rendu possible par de nombreuses levées de fonds : depuis sa création en 2013, Boxed a levé plus de 130 millions de dollars. Grâce à ce nouveau mode opératoire, l'e-commerçant entend multiplier par six la productivité de son centre logistique.

 

Malgré cette importante réorganisation, les 115 employés de l'entrepôt ne perdront par leur poste. Les personnes employées à temps partiel vont même passer à temps plein, explique Chieh Huang, le CEO de l'entreprise, au site Business Insider. Les opérateurs affectés aux tâches de collecte ont, en effet, été formés pour superviser les systèmes robotiques qui effectueront ces opérations. Le personnel a également été formé pour remplir d'autres tâches comme l'entretien du convoyeur, la maintenance des logiciels en cas de panne ou pour effectuer des activités en lien avec le service client.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale