Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Dans le numérique mieux vaut être ingénieur cybersécurité qu'administrateur réseau quand vient le 30 du mois

Infographie Le site Jobijoba publie un palmarès des salaires dans les métiers du numérique. Les métiers de la cybersécurité sont parmi les mieux payés. Les métiers commerciaux tirent leur épingle du jeu. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Ingénieur cybersécurité, architecte logiciel... quels métiers paient le mieux dans le numérique ?
Dans le numérique mieux vaut être ingénieur cybersécurité qu'administrateur réseau quand vient le 30 du mois

Vous voulez travailler dans le numérique ? Vous y travaillez déjà ? Si la demande est forte et les profils rares, certains sont visiblement plus rares que d’autres si on en le croît le "prix" que les entreprises sont prêtes à mettre pour les acquérir.

 

Le méta site d’offres d’emplois Jobijoba a compilé les offres reçues au mois d’avril 2017 pour établir les salaires pratiqués dans les métiers du numérique. Cette étude se base sur le salaire brut annuel et exclut donc les avantages en nature et les éventuelles primes qui peuvent être accordées. En outre, il s’agit des salaires affichés sur les offres d’emplois. Rien ne dit que la signature du contrat s’est faite à ce montant-là. Certains candidats avec des compétences ou une expérience spécifique ont pu faire monter les prix. A l’inverse, on imagine difficilement une entreprise proposant finalement moins qu’affiché sur l’annonce. Il faut donc considérer les salaires communiqués comme des salaires minimum.

 

Et les gagnants sont...

Pour pouvoir postuler aux offres les mieux rémunérées en moyenne, une compétence en cybersécurité est un atout non négligeable. L’ingénieur dans ce domaine se voit proposer en moyenne 60 000 euros, talonné par le responsable de la sécurité des systèmes d’information (59 998 euros). En quatrième position, figure l’architecte logiciel qui se voit proposer en moyenne 52 500 euros.

 

Dans le top 5 figurent aussi les professionnels capables de ramener des clients à l’entreprise. Ainsi trouve-t-on le responsable acquisition online (52 500 euros) et le growth hacker (48 500 euros), qui est le spécialiste pour augmenter, par exemple, le nombre d’abonnés à un site.

 

Les commerciaux s'en sortent plutôt pas mal

Un peu plus loin dans le classement, figure en bonne le responsable e-commerce (47 500 euros) ou le responsable marketing (47 300 euros). Pour tous ces métiers commerciaux, où les primes sur objectifs sont importantes, il serait intéressant d’ajouter la rémunération variable.  Il est plus que probable que certains de ces professionnels gagnent davantage que des ingénieurs spécialistes de cybersécurité.

 

Les fameux data-scientists, dont tout le monde parle, se voient proposer en moyenne 47 450 euros, à peine plus qu’un développeur full-stack (47 000 euros).

 

Parmi les autres métiers du classement figurent le content manager (46 530 euros) qui est toutefois le métier où les écarts observés sont parmi les plus importants, le salaire proposé varant de 33 060 à 60 000 euros. Il est suivi  par l’administrateur systèmes et réseaux (44 000) mais aussi l’expert en référencement SEO/SEM (36 050 euros) ou le traffic manager (34 400 euros). Aux dernières places, on retrouve le webdesigner qui se devra se contenter de 33 100 euros, ainsi que le community manager et ses 31 650 euros.

 

Le classement complet

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale