Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Dareboost mesure le temps perdu sur le net en raison de publicités trop lourdes... et justifie les ad-blocks

Mauvaise nouvelle pour les agences de publicité et autres organisations interprofessionnelles, qui, en réaction à la croissance des bloqueurs de publicité, promettent des campagnes responsables. La start-up Dareboost a mesuré l'effet de la publicité sur le temps de chargement des pages. Et les résultats tendent à donner raison aux utilisateurs d'ad-blockeurs. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Dareboost mesure le temps perdu sur le net en raison de publicités trop lourdes... et justifie les ad-blocks
Une start-up a mesuré le gain de temps permis par l'utilisation d'un ad-block.

Dommage pour les discours qui se veulent rassurants des éditeurs de contenus et des professionnels de la publicité. En 2016, la présence de publicité ralentit effectivement le temps de chargement des pages Internet, selon une étude réalisée par la start-up bretonne Dareboost.

 

Elle a comparé les performances des pages d’accueil web des 100 principaux sites d’information. L’expérience a été menée depuis un poste fixe, ayant une connexion de débit moyen. Pour chacun de ces sites, les experts ont comparé le résultat moyen obtenu lors de 10 utilisations dans un contexte normal et 10 utilisations avec un bloqueur de publicités.

 

Vous avez demandé une page Web... ne quittez pas

Premier résultat frappant : le chargement d’une page Internet requiert en moyenne 300 requêtes. En outre, le Speedex, soit la mesure de la vitesse à laquelle s’affiche la partie visible de la page (autrement dit le premier écran qui apparaît), est deux fois plus élevé que la recommandation faite par Google.

 

L’étude de Dareboost confirme que la présence de publicité a des conséquences réelles sur le poids d’une page, son temps de chargement, ou le nombre de requêtes. Sur ce dernier point, équiper son navigateur d’un adblock réduit de moitié le nombre de requêtes pour afficher une page.

Le podium des trois sites les plus alourdis par la publicité réunit des sites venus de trois univers différents : le site sportif football.fr, le site du quotidien liberation.fr et celui du quotidien régional lamontagne.fr.

 

Scier la branche sur laquelle est assise la publicité

Le temps de chargement est mis en avant par moins d’un internaute sur 10 qui utilisent un ad-block. Pour le fondateur de Dareboost, Damien Jubeau, les résultats de cette étude indiquent que "le chemin à parcourir sera long avant que les internautes acceptent de jouer le jeu des éditeurs. Aujourd’hui, les pratiques sont telles que la publicité est intrusive et a des impacts négatifs pour l’expérience utilisateur".

 

Sachant que cette société, qui revendique 300 clients parmi lesquels des grands comptes du e-commerce, indique pouvoir établir un lien entre le pourcentage de chiffre d’affaires perdu et la seconde supplémentaire pour afficher un contenu, combien de temps faudra-t-il pour que publicitaires et éditeurs comprennent que trop de publicité peut tuer les médias et donc la publicité. 

 

L'infographie peut être consultée ici

 

Pour lire l'intégralité du billet consacré par les équipes de Dareboost à ce sujet, c'est ici

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale