Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Dassault Aviation se rapproche de Varjo pour proposer des simulations plus immersives aux pilotes

Dassault Aviation s'est tourné vers les casques de réalité virtuelle de la start-up finlandaise Varjo pour améliorer la formation de ses pilotes à l'aide de simulations plus immersives. L'entreprise française apprécie le fait de pouvoir entraîner les pilotes à bord d'un faux cockpit et à l'aide d'une simulation la plus réaliste possible.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Dassault Aviation se rapproche de Varjo pour proposer des simulations plus immersives aux pilotes
Dassault Aviation se rapproche de Varjo pour proposer des simulations plus immersives aux pilotes © Varjo

La start-up finlandaise Varjo a séduit Dassault Aviation. L'industriel français, qui conçoit et fabrique des avions militaires et d'affaires, s'est rapproché du spécialiste des casques de réalité virtuelle professionnels pour l'aider à entraîner et former des pilotes au travers de simulations. L'occasion pour Dassault de former les pilotes à un moindre coût et de pouvoir multiplier les situations rencontrées par ces derniers.

Des simulations réalistes
Ce sont les nouveaux casques commercialisés par Varjo qui sont utilisés : le VR-3 et le XR-3. Cela permet "une bien meilleure résolution lors des simulations", commente Xavier Rabillard, Head of HMI for simulators, Dassault Aviation, dans une vidéo. Effectivement, la zone centrale de ces casques a été étendue à 27° x 27° et dispose d'une résolution de 1920 x 1920 pixels par œil (71 ppd contre 62 ppd pour le précédent casque VR-1). De quoi offrir une bien meilleure visibilité des contrôles et instruments.

En définitive, Varjo promet des simulations plus réalistes qui permettent aux apprenants de se concentrer sur ce qu'ils font en faisant abstraction de la technique. Ces casques permettent notamment une meilleure interaction du pilote avec les éléments de son environnement. Les pilotes peuvent interagir de manière fluide avec des contrôleurs physiques en plus des objets numérique puisque les casques Varjo sont livrés avec un système de suivi des mains Ultraleap. Ces simulations se rapprochent de ce que pourraient réaliser les pilotes lors d'un vrai vol avec un vrai cockpit.
 


 

Les retours techniques de Dassault
Varjo et Dassault Aviation ne précisent pas combien de casques sont utilisés pour ces formations, ni le nombre de simulations réalisées par les pilotes tous les mois. En cette période de Covid-19 ou les déplacements aériens se font moins nombreux, ce type d'entraînement permet cependant aux pilotes de garder la main.

En retour, Dassault fournit des informations techniques à Varjo pour que ses équipes puissent approfondir les capacités d'intégration afin d'améliorer encore plus les fonctionnalités pour ce types de formations. Varjo a travail avec l'armée de l'air finlandaise et Patria and Bohemia Interactive Simulations afin de développer une solution de formation directe-virtuelle-constructive (LVC pour "Live-Virtual-Constructive"). Le but étant notamment de montrer que les simulations peuvent permettre d'augmenter le nombre d'exercice réalisés par les pilotes et renforcer leur formation.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.