Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Dassault Systèmes initie un réseau de fablab-incubateurs numériques

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Avec son initiative "3DExperience Lab", Dassault Systèmes met ses outils et ses compétences à la disposition de projets collaboratifs d’innovation et de start-up. A la fois un espace physique et réseau virtuel,  ces fablab-incubateurs seront à terme accessibles dans 9 villes dans le monde.

Dassault Systèmes initie un réseau de fablab-incubateurs numériques
Dassault Systèmes initie un réseau de fablab-incubateurs numériques © Dassault Système

C’est à la fois un laboratoire d’innovation collaborative et un accélérateur de start-up. L’initiative "3DExperience", lancée par Dassault Systèmes, se veut pour le moins originale. Elle donne à des partenaires (clients, laboratoires de recherche,  écoles,  makers...) les moyens de conception numérique nécessaires pour mener des projets d’innovation collaboratifs. Elle vise également à aider les start-up à concrétiser leurs produits physiques et à accélérer leur lancement commercial. "Dans les deux cas, l’idée est de s’appuyer sur l’intelligence collective pour innover mieux et plus vite", commente Frédéric Vacher, directeur stratégie & innovation de Dassault Systèmes et pilote de l’initiative.

 

600 logiciels de CFAO et simulation à disposition

L’éditeur français ne se contente pas de mettre gratuitement à disposition ses logiciels (près de 600 produits dans 12 catégories) via le cloud. Il apporte aussi ses compétences techniques en conception et simulation numériques pour aider les utilisateurs à optimiser et valider leurs produits. L’équipe de coaching comprend aujourd’hui 25 personnes. "Mais les 13 000 employés de Dassault Systèmes vont contribuer à l’initiative en consacrant une partie de leur temps à ce travail d’accompagnement, prévoit Frédéric Vacher. Car les domaines d’innovation visés sont vastes et nécessitent des compétences variées."

 

Les projets éligibles doivent porter sur des produits physiques de rupture ayant le potentiel de transformer la vie quotidienne, l’environnement urbain, la santé, l’internet des objets ou encore les fablabs. Les start-up bénéficient d’un accompagnement sous forme de mentoring et d’un accès aux partenaires de Dassault Systèmes pour l’industrialisation de leurs produits, la commercialisation et le développement à l’export. A travers la plateforme, elles accèdent aux compétences et à l’expertise du réseau (industriels, labo de recherche, écoles…) dans différents domaines comme les matériaux, le logiciel ou la fabrication.

 

Espaces d'accueil à Vélizy et bientôt Boston

Le premier espace d’accueil physique a été inauguré le 9 novembre 2015 au campus de Dassault Systèmes à Vélizy-Villacoublay. Un autre sera ouvert début 2016 sur son campus à Boston, aux Etats-Unis. "Mais l’objectif est de créer un réseau virtuel de collaboration et d’accès à la plateforme de services en allant là où se créent les start-up : d’abord Paris, Londres, Berlin, Tel-Aviv, Boston, San Francisco, puis Tokyo, Shanghai et Séoul", explique Frédéric Vacher.

 

Le directeur de 3DExperience Lab reste discret sur l’investissement consenti par l’éditeur dans cette initiative. Mais il ne cache pas l’intérêt que Dassault Systèmes espère en retirer. "Nous mettons en place un environnement industriel hors de portée des start-ups et makers, affirme-t-il. Nous voulons qu’ils réussissent dans leurs projets d’innovation. Car ils sont nos clients de demain."

 

6 projets d'innovation déjà en route

L’initiative démarre avec une sélection de 6 projets, dont quatre portés par des start-up. Frédéric Vacher table sur le soutien de 10 à 15 projets d’innovation par an. Même si Dassault Systèmes n’est pas le premier grand industriel à lancer son accélérateur de start-up, il est convaincu d’apporter une proposition de valeur unique dans le monde.

 

Une fondation pour favoriser l’usage de la 3D
Lancée parallèlement à l’initaitive 3DExperience Lab, Dassault Systèmes crée une fondation qui "vise à transformer l’univers de l’éducation et de la recherche en favorisant les méthodes d’apprentissage et de découvertes offertes par les technologies 3D et virtuelles", explique un communiqué. Elle va accorder des bourses, des contenus numériques et des compétences à des établissements d’intérêt général comme les universités, les instituts de recherche, les musées, les associations ou les centres culturels. Objectif : "stimuler de nouvelles expériences d’apprentissage et susciter l’intérêt des étudiants en faveur de disciplines telles que les sciences, les mathématiques ou l’ingénierie". Le premier appel à projets est actuellement en cours.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale