Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Data Legal Drive lève 2 millions d'euros pour son logiciel de mise en conformité au RGPD

Levée de fonds Data Legal Drive, start-up française fondée par l'avocat Sylvain Staub, a développé un logiciel SaaS de mise en conformité au RGPD. Il est utilisé par plus de 750 entreprises et organismes publics, tels qu'Axa, Nexity ou encore l'aéroport de Liège. La legaltech souhaite désormais accélérer son développement commercial en Europe et lancer de nouvelles offres anti-corruption et RSE grâce à une levée de deux millions d'euros.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Data Legal Drive lève 2 millions d'euros pour son logiciel de mise en conformité au RGPD
Data Legal Drive lève 2 millions d'euros pour son logiciel de mise en conformité au RGPD © TheDigitalArtist/Pixabay

La start-up Data Legal Drive, spécialisée dans la conformité au RGPD, vient d'annoncer une levée de 2 millions d'euros auprès de Lefevre Sarrut, un groupe français spécialisé dans l'édition juridique. Il s'agit de la deuxième levée pour cette jeune pousse, basée à Levallois-Perret. La première de 1,5 million d'euros date de 2019.

Conquérir l'Europe
Grâce à cette nouvelle enveloppe, la legaltech veut poursuivre son développement commercial en Europe et enrichir son portefeuille de solutions avec de nouvelles offres de conformité anti-corruption et RSE. Pour atteindre ces objectifs, elle prévoit un plan de recrutement de 50 personnes en 2021.

Data Legal Drive a été fondé en mai 2018 par Sylvain Staub, avocat associé au sein du cabinet DS Avocats. Il a développé un logiciel SaaS dédié à la mise en conformité au Règlement général sur la protection des données (RGPD). 

Cet outil propose un tableau de bord de reporting, une cartographie des traitements, une gestion des violations de données personnes, un module "Privacy by design", des modèles de contrats et de clauses…

Une prise de conscience de l'importance du RGPD
Le logiciel a séduit plus de 750 entreprises et organismes publics, tels qu'Arte, Nexity, Foncia, Coyote, Philips, Se loger, l'aéroport de Liège ou encore Louboutin. Cet engouement s'expliquerait par la prise de conscience des entreprises et des collectivités de l'importance de la réglementation européenne sur les données, d'après Sylvain Saub, CEO de Data Legal Drive.

Ainsi, depuis 2019, l'entreprise dit avoir "constaté une évolution du nombre de demandes avec un nombre de clients multipliés par trois", ajoute-t-il. L'arrivée au capital de Lefebvre Sarrut, qui compte notamment les Éditions Francis Lefebvre, Dalloz et les Éditions Législatives, va permettre d'accroitre ce portefeuille clients.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.