Dataiku, le spécialiste de la data et de l'IA en entreprise, lève 400 millions de dollars

La licorne Dataiku, ayant déjà séduit Google qui est entré à son capital, lève 400 millions de dollars pour sa plateforme visant à démocratiser l'usage de la donnée, de la data science et des outils d'intelligence artificielle en entreprise. La pépite franco-américaine, qui a déjà conquis 450 entreprises à travers le monde, entend séduire un nombre croissant de clients et continuer à améliorer sa plateforme.

Partager
Dataiku, le spécialiste de la data et de l'IA en entreprise, lève 400 millions de dollars

La licorne franco-américaine Dataiku lève 400 millions de dollars à l'occasion d'une nouvelle levée de fonds qui la valorise à 4,6 milliards de dollars. Celle qui ambitionne de démocratiser l'usage de la data en entreprise et qui a déjà séduit Google (entré à son capital) a annoncé cette série E jeudi 5 août 2021.

Le tour de table a été mené par Tiger Global avec la participation des investisseurs existants ICONIQ Growth, CapitalG, FirstMark Capital, Battery Ventures, Snowflake Ventures et Dawn Capital. Ainsi que de nouveaux investisseurs : Insight Partners, Eurazeo, Lightrock et le CEO de Datadog CEO Olivier Pomel.

Démocratiser la data science et l'IA
La licorne, désormais basée aux Etats-Unis, a été fondée en France par Florian Douetteau en 2013. Dataiku veut démocratiser les usages de la data science et l'accès à l'intelligence artificielle en entreprise. Sa plateforme permet à chaque employé, peu importe son rôle, d'accéder à de telles technologies et ambitionne de ne pas laisser pas cette prérogative à quelques data scientists. Différents outils sont référencés pouvant aller de la visualisation des données à leur analyse en passant par l'utilisation de technologies d'intelligence artificielle.

Dataiku explique que sa plateforme en ligne met à disposition une série d'outils qui permet de répondre à des problématiques d’optimisation marketing, de maintenance prédictive ou de détection de fraude. "Les entreprises qui utilisent Dataiku élèvent leurs employés - qu'ils soient techniques et travaillent dans le code ou qu'ils soient commercial et avec peu ou pas de compétences dans le code – et les arment avec des capacités pour qu'ils puissent prendre de meilleures décisions au jour le jour avec les données", résume l'actuel CEO Florian Douetteau.

De 300 à 450 clients
Sa plateforme semble plaire puisque depuis sa précédente levée de 100 millions de dollars réalisée en août dernier, Dataiku est passée de 300 entreprises clientes à 450. Celle qui dispose de bureaux à New York, Paris, Londres, Munich, Sydney et Singapour a également étoffé ses effectifs en passant de plus de 450 salariés à 750.

Elle a séduit l'OTAN qui utilise cette plateforme d'analytique des données pour élaborer et déployer des projets d'intelligence artificielle sur le terrain. Mais également Showroomprivé, Sephora, GE Aviation, Unilever ou encore BNP Paribas. Comme lors de sa précédente levée, Dataiku ne précise pas tellement ce qu'elle entend faire de ces fonds. Mais il est probable qu'elle souhaite renforcer ses effectifs afin de poursuivre le développement de sa plateforme et séduire un nombre croissant de clients à travers le monde.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS