DataRobot lève 206 millions de dollars pour démocratiser l'intelligence artificielle au sein des entreprises

La société américaine DataRobot a annoncé un nouveau tour de table en Série E afin de faciliter l’intégration de l’intelligence artificielle en entreprise.

Partager
DataRobot lève 206 millions de dollars pour démocratiser l'intelligence artificielle au sein des entreprises

DataRobot mise sur le rôle croissant de l’intelligence artificielle dans les logiciels d’entreprise. La société basée à Boston a annoncé le 17 septembre 2019 avoir levé 206 millions de dollars, soit plus de 186 millions d’euros. Cet argent frais a pour objectif de développer la gamme de produits existants et financer DataRobot MLOps, un nouvel outil de gestion, de surveillance et de déploiement de modèles d'apprentissage automatique.

La firme bostonienne explique également réfléchir à des opportunités d’acquisitions. Elle a, en juin 2019, racheté ParallelM, spécialiste de la détection des incohérences et des biais des modèles, afin de se positionner sur les opérations Machine Learning (MLOps pour Machine Learning Operationalization Resources) et étoffer son offre.

Une nouvelle licorne de l'intelligence artificielle

Ce tour de table de série E, dirigé par Sapphire Ventures, porte le montant total des financements de DataRobot à 431 millions de dollars. De nouveaux investisseurs comme Tiger Global Management, World Innovation Lab, Alliance Bernstein PCI et EDBI font leur entrée aux côtés d’investisseurs historiques comme DFJ Growth, Geodesic Capital, Intel Capital, Sands Capital, NEA et Meritech. Sa valorisation atteindrait 1,2 milliard de dollars selon PitchBook, ce qui la ferait entrer dans le club des licornes, et la place 6e dans le classement Forbes des 50 start-up américaines les plus prometteuses de l'intelligence artificielle.

L'IA pourrait générer 15,7 milliards de dollars d'ici 2030

Fondée en 2012 par Jeremy Achin et Tom de Godoy, la société propose une plate-forme d'apprentissage automatique destinée aux analystes, développeurs et informaticiens qui permet de créer des modèles prédictifs "beaucoup plus rapidement qu'avec les méthodologies traditionnelles", explique le communiqué. Une fois construits, ils sont réunis dans une API. Objectif : démocratiser l’usage et les applications de l’intelligence artificielle auprès des collaborateurs d’une entreprise – qui ne disposent pas de compétences en machine learning – en fonction de ses données et de ses objectifs commerciaux.

Selon DataRobot, un milliard de modèles ont été construits sur la plate-forme à ce jour. La société, qui affirme afficher une croissance de son chiffre d'affaires à trois chiffres depuis 2015, compte parmi ses clients Walmart Canada, Deloitte, Kroger, Humana, Lenovo ou encore United Airlines.

Selon PwC, l'IA pourrait contribuer jusqu'à 15,7 milliards de dollars à l'économie mondiale d'ici 2030. La levée de fonds a par ailleurs pour objectif de permettre à DataRobot de conserver une longueur d’avance sur un marché des solutions très disputé. Aux Etats-Unis, Domino Data Labs, Scale AI – qui vient de lever 100 millions de dollars – DefinedCrowd, Noodle.ai ou encore Algorithmia se sont positionnés sur des solutions similaires.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS