Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

De l'iSketchnote à la Slate : comment ISKN a fait évoluer son produit avec la communauté

Vidéo Plus de deux ans se sont écoulés entre la présentation d'un prototype d'iSketchnote et la commercialisation de la "Slate" d'ISKN, cette ardoise qui permet de numériser les croquis et écrits en temps réel. Jean-Luc Vallejo, fondateur de la start-up grenobloise, explique son cheminement.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

De l'iSketchnote à la Slate : comment ISKN a fait évoluer son produit avec la communauté
De l'iSketchnote à la Slate : comment ISKN a fait évoluer son produit avec la communauté © ISKN - Vincent Krywdyk

La vie d'une start-up n'est pas une ligne droite, mais une courbe tortueuse. Le métier d'ISKN est justement de capturer lignes et courbes, pleins et déliés, avec un objet numérisant l'écriture manuscrite et les croquis. Mais avant d'aboutir à la version commerciale de cette invention, née au CEA-Leti à Grenoble, la jeune pousse a dû prendre quelques virages, raturer, effacer, recommencer.

 

premières esquisses

Car au départ, en 2012, l'équipe d'ISKN avait imaginé un cas d'usage très différent de l'objet final. "Notre premier prototype était un grand tableau d'1m / 1m20 de large, dédié au métier d'artiste peintre", explique Jean-Luc Vallejo, co-fondateur. Une sorte de chevalet connecté. Mais une fois la technologie (la capture du trait grâce à une bague aimantée localisée par une matrice de magnétomètre) domestiquée, la taille de l'objet a été réduite et son marché potentiel agrandi. "C'est le prototype que nous avons présenté au CES 2014 : l'iSketchnote, une couverture d'iPad, périphérique de tablette".  Une campagne de crowdfunding est lancée, une démarche novatrice à l'époque. "En un mois, nous avons recueilli 350 000 dollars, dix fois plus que demandé. Ce n'était pas tant pour nous financer que pour valider l'appétence pour le produit".

 

 affiner le trait

ISKN va dès lors s'appuyer sur cette communauté fidèle de 2 395 "backers" pour obtenir des retours réguliers et affiner le positionnement de son produit. "S'adapter pour être adopté", résume le chef du projet. Tout en s'assurant de livrer les early adopters dans les délais, (en douze mois finalement plutôt qu'en neuf), l'équipe pense déjà à une version évoluée, en impliquant ses premiers clients.

 

Pas question de se couper de ce public de créatifs, designers, graphistes, artistes, très exigeants, mais aussi très impliqués. "Avec eux, on a vite compris que notre choix de faire la passerelle entre l'écrit, le papier, le crayon, et le numérique était le bon. Pour la plupart des  designers, la première étape de création, ce sont des notes et des croquis sur papier. Ce qui a suscité une autre itération : permettre à nos utilisateurs d'utiliser leurs propres outils, ceux avec lesquels ils prennent du plaisir à écrire et dessiner, plutôt qu'un stylo standard".

 

dess(e)in final

C'est la V2 de la Slate, commercialisée fin octobre 2015, utilisable avec n'importe quel stylo ou feutre, sur lequel il suffit de fixer une bague ("The Ring"), et avec une feuille de papier ou son propre carnet de notes (au format A5) posé sur la Slate. L'objet n'est plus un périphérique d'iPad mais un outil indépendant, avec 10 heures d'autonomie, qui sera bientôt compatible PC et Android en plus de l'iPad.

 

L'application mobile associée, Imagink, permet de donner vie à ses croquis numérisés (pour crayonner, encrer, mettre en couleur), à les archiver sur Dropbox, et à les partager sur les réseaux sociaux. Y compris en vidéo, pour faire vivre la construction de l'image en timelapse.

 

Ce n'est qu'une première étape pour l'équipe d'ISKN qui a toujours pour ambition de mettre sa technologie disruptive dans d'autres produits… y compris ceux d'autres marques. D'autres virages sont peut-être à venir.

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale