Débuts poussifs pour les jeux mobiles de Netflix

Netflix, qui a lancé son catalogue de jeux mobiles fin 2021, séduirait moins d'1% d'utilisateurs quotidiens parmi les abonnés à sa plateforme de streaming.

Partager
Débuts poussifs pour les jeux mobiles de Netflix

Netflix, qui a perdu 970 000 abonnés au deuxième trimestre 2022 et 200 000 au premier trimestre, ferait mieux de ne pas trop compter sur les jeux vidéo mobiles pour fidéliser ses abonnés. Selon les données de la société d'analytics Apptopia rapportés par CNBC, moins de 1% des abonnés à la plateforme l'utiliseraient pour jouer quotidiennement. Les jeux mobiles du leader du streaming auraient été téléchargés 23,3 millions de fois dans le monde.

Netflix a annoncé qu'il voulait doubler son catalogue de jeux pour le porter à une cinquantaine de titres d'ici la fin de l'année. La plateforme de Reed Hastings a lancé cette activité en novembre 2021, afin de renforcer sa position dans l'économie de l'attention, le patron de l'entreprise considérant les vidéos sur les réseaux sociaux et les jeux vidéo comme des concurrents, au même titre que les autres plateformes de streaming. Tous cherchent à capter le temps passé par les clients sur des applications.

1,7 million de joueurs quotidiens

Mais avec 1,7 million d'utilisateurs actifs quotidiens, l'engagement ne suit pas pour l'instant. Cela dit, la stratégie de Netflix dans les jeux est une stratégie de long terme, puisqu'elle s'appuie notamment sur les licences de l'entreprise, Stranger Things par exemple, pour décliner leurs univers au-delà des séries. Après tout, cela fait moins d'un an que cette activité existe et certains utilisateurs n'ont peut-être même pas encore remarqué l'arrivée d'une nouvelle catégorie de contenus dans leur appli. Les jeux de Netflix sont téléchargeables via l'application mobile de la plateforme, mais possèdent chacun leur propre application.

Mais comme tout cela a un coût – Netflix a racheté plusieurs studios pour l'accompagner, dont Next Games pour 65 millions de dollars -, les péripéties boursières de la plateforme pourraient devenir un frein à ses expérimentations dans le secteur.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS