Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Deconnecting people : "Profiter des vacances pour sortir de la contrainte", recommande Christine Lewicki

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Pour cet avant-dernier volet de notre série consacrée aux moyens de bien déconnecter en vacances, la coach Christine Lewicki conseille de s'organiser pour dégager du temps pour soi. Auteure de "J'arrête de râler" et de "Wake up", tous deux aux éditons Eyrolles, elle y voit le moyen de sortir de l'urgence perpétuelle, celle qui conduit à passer sa vie au rythme des contraintes de l'environnement. 

Deconnecting people : Profiter des vacances pour sortir de la contrainte, recommande Christine Lewicki
Christine Lewicki conseille de profiter des vacances pour réserver du temps pour soi. Et de garder l'habitude à la rentrée © Olivier Dion

"Dans le travail, nous sommes en permanence confrontés à une hiérarchie, des priorités, des dates limites à tenir. Nous sommes constamment en mode débordé. Le plus grand luxe c’est de prendre soin de soi, de sortir de la contrainte.

 

Les vacances sont le moment idéal pour créer un espace pour une ou plusieurs activités qui nous fait véritablement du bien, que ce soit faire du yoga, pratiquer la méditation ou aller lire sur la plage une heure tous les jours.

 

Toute l’année on trouve des excuses pour ne pas le faire, souvent par manque de temps. L’été est la période idéale pour dégager le temps nécessaire. Avant de partir ou dès le départ, il faut en parler, dire à celles et ceux qui nous accompagnent "cet été, je voudrais avoir une heure de libre pour aller marcher tranquillement le matin" et s’organiser en conséquence. Si vous voulez faire du yoga une heure le soir alors que c’est vous qui préparez le dîner, il faut penser à acheter des pizzas ce soir-là.

 

Dans un couple, c’est aussi l’occasion d’un échange fécond, car on peut initier un dialogue et demande à l’autre ce qu’il voudrait faire de son côté, s’organiser en conséquence.

 

Penser à soi, oublier le groupe

 

Dans les faits, on se laisse absorber par l’énergie du groupe, par ses envies. On s’oublie. On n’ose pas se donner la permission de se faire plaisir à soi-même. Peut-être parce que ce qui nous fait du bien se fait seul, que ce soit marcher, dessiner ou méditer, on craint d’être celui ou celle qui ne joue pas le jeu du collectif. Je conseille vivement de ne pas s’oublier dans le groupe.

 

En résumé, si, pendant les vacances, vous n’arrivez pas à dégager du temps pour une activité, c’est peut-être qu’au fond, elle ne fait pas partie de vos priorités. Malgré tout ce que vous pouvez dire. Celles et ceux qui y parviendront découvriront à quel point des choses simples peuvent nous ressourcer.

 

Une bonne habitude à conserver au retour 

 

L’idéal est de continuer sur cette lancée à la rentrée. Nous vivons dans une société où l’on peut passer son temps à gérer ce qui vient à nous. Profitons de l’été pour rêver à l’emploi du temps dont on a vraiment envie. Pour cela, il existe des méthodes. On peut dessiner une carte mentale où l’on réfléchit à la place que l’on accorde au travail et à nos autres priorités. Si vous voulez passer du temps dans la nature, organisez-vous pour pouvoir y passer une heure ou deux par semaine ou par quinzaine.

 

Pour réussir sa rentrée, je recommande de profiter des vacances pour réfléchir aux ingrédients que l’on veut mettre dans notre quotidien."

 

Retrouvez sur le blog de Christine Lewicki 4 conseils pour mettre l'été au service de vos projets.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale