Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Deezer mise sur "l'effet API" pour séduire les Etats-Unis

Le service de streaming musical Deezer veut s'appuyer sur une large communauté de développeurs pour accélérer son développement à l'international.
mis à jour le 09 décembre 2013 à 16H15
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Deezer mise sur l'effet API pour séduire les Etats-Unis
Deezer mise sur "l'effet API" pour séduire les Etats-Unis © Michel Racat - Flickr - c.c.

En 2014, le service de streaming français Deezer partira à la conquête des Etats-Unis, et devra faire face à une concurrence acharnée. Le jukebox musical Made in France livrera deux batailles en une, à la conquête des consommateurs… mais aussi des développeurs.

L'événement APIdays, organisé par FaberNovel et webshell les 4 et 5 décembre à Paris, a remis en lumière les enjeux de cette guerre invisible du grand public, qui consiste à recruter des développeurs et nouer des partenariats pour bâtir un écosystème cohérent autour d'un service. C'est la clé du succès des géants du web comme Facebook, Linkedin, Netflix ou Google, dont les API (les interfaces de programmation, sortes de boites à outils dans lesquelles puisent les développeurs) font l'objet de milliards de requêtes chaque jour, permettant à leurs services d'être intégrés dans d'autres sites et applications. 

une "plateform evangelist"

Deezer ne fait pas encore partie du club des milliardaires des API, mais progresse depuis l'ouverture de son portail "Deezer for developpers" en mai 2012. On peut y trouver une large gamme d'outils, de simples widgets à intégrer sur son site jusqu'à des SDK (des kits de développement) plus complexes. Les contributions ont permis d'ouvrir un "apps studio" à destination du grand public.

Deezer entre en gare
Deezer expérimente un partenariat innovant avec la SNCF. Chaque voyageur achetant un billet sur le site www.voyages-sncf.fr se verra offrir 48 heures de musique illimitée sur la plateforme. Les clients pourront découvrir des playlists thématiques ("Me détendre", "Me concentrer", "M'évader") et des listes de lecture correspondant à la durée de leur voyage. L'offre est valable jusqu'au 24 décembre pour tous les trajets. En cas de succès, la formule pourrait être reconduite.

L'entreprise a recruté Julie Knibbe, une "plateform evangelist" en juillet 2013 pour promouvoir ses API, en interne et en externe, un an après l'ouverture du site "Deezer for développers".  Le chantier est énorme car comme le souligne la jeune femme passée par Microsoft, il ne suffit pas de se décréter ouvert pour que la "magie API" opère. Aux APIdays, la "plateform evangelist" a décrit les différentes étapes nécessaires au succès d'une API : bâtir une équipe technique compétente, dialoguer avec la communauté et stimuler leur créativité (notamment par le biais de hackatons), mobiliser tous les services de l'entreprise et leur inculquer la culture API, soigner la communication externe. "Désormais, tous les services de Deezer parlent API", se réjouit Julie Knibbe. Un programme d'affiliation a également été mis en place en mars 2013 : les développeurs reçoivent 9,99 euros pour chaque abonné premium recruté.

les api, moteurs de partenariats

L'utilisation de la base de données et des fonctionnalités de Deezer par des développeurs-tiers se révèle un puissant moteur de partenariats. Orange, Shazam, Parrot, Nissan, Sonos et plus récemment Soundrop ont notamment développé leurs propres services autour du service de streaming musical. C'est ce mouvement bien amorcé en Europe, permettant d'installer la marque dans le paysage, que Deezer veut maintenant enclencher aux Etats-Unis.

Sylvain Arnulf

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media