Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Deliveroo reçoit l'accord définitif de l'autorité britannique pour l'investissement d'Amazon

Amazon s'empare officiellement de 16% de Deliveroo. L'autorité de la concurrence britannique donne son accord définitif pour cette prise de participation 15 mois après le début de son enquête et à un moment ou plusieurs rachats sont opérés sur ce marché.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Deliveroo reçoit l'accord définitif de l'autorité britannique pour l'investissement d'Amazon
Deliveroo reçoit l'accord définitif de l'autorité britannique pour l'investissement d'Amazon © Deliveroo

Deliveroo a annoncé mardi 4 juillet 2020 avoir reçu l'accord définitif de l'autorité britannique de la concurrence pour l'investissement minoritaire d'Amazon. En avril dernier, la Competition and Markets Authority (CMA) avait déjà donné son accord, mais provisoire, en raison des fortes difficultés financières rencontrées par Deliveroo affecté par la pandémie de Covid-19.

Amazon s'empare de 16% de Deliveroo
Deliveroo avait annoncé en mai 2019 avoir levé 575 millions de dollars. Si le montant exact n'a pas été précisé par les intéressés, il semble que ce soit près de 500 millions de dollars que voulait injecter Amazon contre 16% des parts dans la start-up. L'autorité de la concurrence britannique a rapidement mis son holà et lancé une enquête afin d'étudier les effets d'une telle prise de participation sur la concurrence, les clients, les restaurants et les épiciers.

La CMA s'est penchée sur cette prise de participation de 16% d'Amazon afin de voir comment cela pourrait affecter les marchés de la livraison à domicile de repas et de produits d'épiceries dans les années à venir. L'autorité en conclu que ce niveau d'investissement "ne réduira sensiblement pas la concurrence dans l'un ou l'autre de ces marchés". Toutefois, elle s'empresse d'ajouter que si Amazon veut obtenir un plus grand contrôle sur Deliveroo elle réalisera de nouveau une telle enquête.

Deliveroo retrouve son niveau de livraison d'avant pandémie
Cette annonce survient à un moment ou Deliveroo commence à aller mieux. Durement touché par la crise liée à la pandémie de Covid-19, le service de livraison de repas à domicile a été contraint de licencier 367 personnes sur ses 2 500 employés. Depuis, de nombreux restaurants, dont certains très réputés, se sont inscrits sur sa plateforme et le nombre de livraison retrouve progressivement son niveau d'avant crise.

Deliveroo assure, dans un communiqué, vouloir utiliser cet investissement pour agrandir encore plus la sélection de restaurant, poursuivre le développement de son concept de cuisine uniquement dédiées à la livraison et développer de nouveaux outils technologiques pour aider les restaurants à s’adapter en cette période. Mais cet investissement arrive surtout au bon pour la licorne britannique puisque qu'un mouvement de consolidation semble s'opérer sur ce secteur. Son concurrent européen Just Eat Takeaway s'est récemment emparé de l'Américain GrubHub sous le nez d'Uber qui s'est finalement offert Postmates.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media